Typologie(s)

établissement scolaire

Intervenant(s)

Henri JACOBSarchitecte1953

INCONNU - ONBEKEND1962

VANDEVOORDEartiste plasticien1962

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Social
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 13916
voir plus

Description

Le groupe scolaire occupe tout l'îlot compris entre l'av. Hansen Soulie, l'av. Le Marinel, la r. Général Fivé et la r. de Pervyse.

Un 1er bâtiment, construit à l'angle de la r. Général Fivé et de l'av. Le Marinel, est achevé en novembre 1953 problablement d'après les plans de l'arch. Henri JACOBS. Les élèves de la section préparatoire y sont accueillis dès Pâques 1954.
Immeuble en briques jaunes de trois niveaux construit en retrait de la r. Général Fivé. Cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. identiques aux étages séparées par des montants en pierre bleue qui soutiennent un même linteau-larmier très saillant. À chaque extrêmité, un corps de bâtiment contient une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. éclairée sur toute l'élévation par un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. Le ler niveau se prolonge par une avancée de dix travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. alignée sur l'artère. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue et parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. en dalles reconstituées.
Une aile perpendiculaire d'un niveau est construite en même temps vers la cour sur laquelle le bâtiment principal s'ouvre par huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages.
Une entrée av. Le Marinel.

Une 2phase de construction terminée en juillet 1962 prolonge les bâtiments existants jusqu'à l'av. Hansen-Soulie et y prévoit une grande aile. Cette 2section, de quatre niveaux, reprend le même type d'architecture. Dix travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages av. Hansen Soulie où les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sont inscrites dans un même encadrement en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. L'entrée est aménagée sous un grand auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. qui protège également un bas-relief signé VANDEVOORDE. Une 2cour à l'arrière sur laquelle s'ouvrent vingt travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. identiques.

C'est en 1977 qu'est bâti, le long de la r. de Pervyse, le hall des sports qui comprend trois salles disposées sur deux niveaux, avec un parking souterrain.

Sources

Archives

ACEtt./TP 623 (1950, av. Le Marinel) ; ACEtt/ Dossier Travaux Publics.

Presse
ROBEYNS, M., « Le Lycée Royal d'Etterbeek fête aussi le soleil », in La Dernière Heure, 9 octobre 1980.