Typologie(s)

établissement scolaire

Intervenant(s)

Emile MULLERarchitecte1937-1938

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 14973
voir plus

Description

Groupe scolaire construit en 1937-1938 pour remplacer l'école moyenne installée pl. Saint-Pierre depuis 1915. Inspiré par l'arch. VAN HOOVELD, échevin des Travaux publics et des Propriétés communales, il est réalisé par l'entrepreneur bruxellois André DHERTE, d'après les plans de l'arch. communal Émile MULLER.

Le 3 août 1937 la 1re pierre est posée. Le ler janvier 1938, Etterbeek cède à l'Etat le terrain et les bâtiments en construction et en septembre de la même année, 804 élèves sont accueillis dans les nouveaux locaux de l'athénée communal qui devient, le 17 août 1947, athénée royal. L'école abrite aujourd'hui les sections maternelle, primaire et secondaire complètes.

L'ensemble, situé entre l'av. du Onze Novembre et l'av. Camille Joset, compte principalement trois bâtiments organisés autour d'une cour centrale, lesquels couvrent à l'époque de la construction 11.354 mètres et développent 103 mètres de façades. Bâtiment principal en « U ».

Façades fonctionnelles en briques jaunes, de trois niveaux sur un soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue ajouré d'ouvertures de cave. Toiture en terrasse. Au centre de l'immeuble, précédé d'un jardinet en contrebas, avancée aux angles arrondis de deux niveaux comprenant la porte principale entre deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de fenêtres. Elle est surmontée d'un balcon sur lequel s'ouvrent trois grandes baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect., profil utilisé pour toutes les ouvertures. Même disposition de chaque côté du corps d'entrée : deux fois un grand tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. de fenêtres à chaque niveau sous un même linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. et sur un même appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. sous une rotonde contenant une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier.. Une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. le sépare de l'aile latérale. Celle-ci compte quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. perpendiculaires à la façade principale et un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. dans la façade alignée sur l'avenue. Deux rampes d'accès longeant le muret d'enceinte conduisent aux locaux aménagés en sous-sol. Les châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques d'origine ont été remplacés.

Sources

Archives
ACEtt/Doss. TP.
Archives du Fond des Bâtiments scolaires de la Communauté française.

Ouvrages
JURION-DE WAHA, F., La mémoire des pierres : découvrez l'architecture scolaire à Bruxelles, Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 1987, pp. 18-19.
MEIRE, R. J., Histoire d'Etterbeek, Musin, Bruxelles, 1981, p. 110.

Périodiques
ENGELMAN, J., « Une commune courageuse. L'exemple Etterbeek. À propos du groupe scolaire de l'école moyenne. Athénée » in Bâtir, 67, 1938, pp. 262-264.

Arbres remarquables à proximité