Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

A. CAPRONNIER1876

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 33260
voir plus

Description

Construit sur les plans datés de 1876 de l’architecte A. Capronnier, immeuble enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. à imitation de refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., dont les trois étages de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sont séparés par un entresol du rez-de-chaussée à devanture commerciale plus tardive, inspirée par l’Art nouveau. Partout, ouvertures à linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. droit et, aux étages, encadrement à filets, appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. en saillie, continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. au dernier niveau, souligné ailleurs par une allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en creux, sauf dans l’axe du premier où s’ouvre une porte-fenêtre devancée d’un balcon, à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. comme les fenêtres de l’entresol. Boulins soutenus par des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. jumelés sous la corniche de bois à mutulesModillons de l’ordre dorique. Éléments décoratifs en forme de dé assez plat, répétés sous une corniche. et denticules.

Sources

Archives
AVB/TP 6953 (1876).