Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
maison d’habitation

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1840-1849

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 31791
voir plus

Description

Maisons de style néoclassique des années 1840, la plupart jumelées par deux suivant le schéma répétitif.

Trois niveaux et parfois un demi-étage, trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous bâtièreToit à deux versants.. Façades enduites et peintes sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. de cave, soulignées par des cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. d’appui et un entablement «classique». Ordonnance régulière de portes et fenêtres rectangulaires, souvent équipées de contrevents au rez-de-chaussée et de barres d’appui en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. aux étages. Aux nos 185, 187, selon permis de bâtir de 1840, refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. du rez-de-chaussée partiellement conservés; aux nos175 à 179, à l’angle de la rue F. Basse, ensemble selon permis de bâtir de 1843 : type similaire, maison d’angle de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., maisons à corps simple de deux travées chacune.

Sources

Archives
AVB/TP 22919 (1840), 22879 (1843).