Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Styles

Art Déco

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37686
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte René Burgraeve, 1934. Signature «RENÉ BURGRAEVE / ARCHITECTE / BRUXELLES» sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue.. L’architecte est également l’auteur, l’année précédente, de la maison voisine (voir no61).

Façade en briques jaunes à joints horizontaux accentuésAppareil de briques à joints horizontaux accentués. Appareil de briques de parement typique des années 1930, dont les joints horizontaux sont larges et en creux, tandis que les joints verticaux sont minces et pleins., rehaussée de pierre blanche et de pierre bleue. Élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. de trois niveaux, le dernier partiellement traité en brisis, sous toit plat. Fenêtres à linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. en briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie.. Au rez-de-chaussée, large fenêtre et petit porche d’entrée dans-œuvre à pans latéraux cintrés marqués par trois cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition., le dernier formant auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. pour la porte; celle-ci est dotée d’une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’imposte et flanquée de deux étroites fenêtres. Étages marqués chacun par une logette, en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. principale et à angles cintrés au premier, en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée et traité en tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. au second, à couronnement à bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. et amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. géométrique à gauche. Leurs allèges se prolongent respectivement en balcon et terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. et angle cintré: balcon devançant une porte-fenêtre; terrasse à grille d’angle tubulaire, accessible par la porte-fenêtre de la tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. et devançant la large lucarne perçant le brisis. Corniches et huisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservées; châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée, porte et fenêtres latérales à grille en fer forgé à volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc..

Sources

Archives
AVB/TP 44000 (1934).

Arbres remarquables à proximité