La rue Fineau relie la rue Fransman à la rue Émile Delva.

Ouverte vers 1906, l’artère est baptisée en l’honneur de Camille Fineau, qui fut conseiller communal à Laeken à la fin du XIXe siècle et décéda en 1902.

Le côté pair de la rue se construit essentiellement de maisons de styles néoclassique ou éclectique, entre 1907 et la Première Guerre mondiale. Ce bâti est complété dans les années 1920 par quelques habitations d’inspiration Art Déco. Quant au côté impair, propriété du Foyer Laekenois, il est bâti d’un ensemble d’habitations ouvrières variées, conçu en 1920 par divers architectes (voir nos1 à 27). En 1919, l’architecte Joseph Diongre conçoit pour la Ville de Bruxelles un projet d’école gardienne en intérieur d’îlot, avec bâtiments d’accès aux nos19 rue Fineau et 118 rue Fransman. Repris par le même architecte en 1924, le projet ne verra toutefois pas le jour. Au no19 fut conçu, en 1928, un pavillon pour l’œuvre «Goutte de Lait», qui disparut après 1996 au profit d’un immeuble à appartements érigé vers 2010. En intérieur d’îlot fut implanté, en 1968, un centre de santé d’un niveau (architectes Caberghs, De Meutter, Koning, Loix, Dekeuleneer et Favichevitch), accessible par une conciergerie au no118 rue Fransman. L’ensemble accueillait encore récemment une académie néerlandophone.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/NPP U14 (1919-1924).
AVB/TP 71936 (1924); 19: 38374 (1928).

Ouvrages
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 827.

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Fineau (rue)», 1907.

Sites internet

www.bruciel.brussels.