Faisant partie du parc d’Osseghem (voir notice), l’avenue de la Passerelle est une artère légèrement courbe qui relie l’avenue du Hallier, via le rond-point Amnesty International, à l’avenue de l’Atomium.

L’avenue fut percée en vue de l’Expo 58, dans le prolongement de la passerelle de 450 mètres de long qui surmontait la section étrangère et reliait le parc au Monument à Léopold Ier, dans le parc de Laeken à hauteur de l’actuelle avenue de la Passerelle prolongée. De cette passerelle ne subsiste aujourd’hui que la culée, réaménagée en terrasse et dont le soubassement a été transformé en sous-station électrique en 1973.

L’avenue de la Passerelle surplombe l’étang du parc au moyen d’un pont en béton armé à quatre béquilles, qui conserve le même garde-corps métallique que celui de la passerelle.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 84673 (1968), 84671 (1972).