Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Émile VANDE WEGHEarchitecte1937

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 35927
voir plus

Description

Maison de rapport de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., de composition asymétrique, architecte Émile Vande Weghe, 1937. Signature sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «EM. VAN DE WEGHE / ARCHITECTE».

Façade en briques jaunes, certains dressées, rehaussée de pierre bleue. Travées marquées chacune, à chaque niveau, par deux cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. de pierre parallèles. Appuis de fenêtre continus formant également cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition.. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée, porte à piédroits de plan cintré, sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. formant auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. à cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console.. Au-dessus, pan de mur en éperon marqué dans l’axe par une lanterne métallique. Pleins-de-travées de même plan aux étages. Travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général., à fenêtres à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. de plan cintré et meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en colonnette. À chaque niveau, fenêtre sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. en saillie de plan rectangulaire, celles des étages de plan en éperon posant sur l’entablement sous-jacent. Corniche conservée, suivant les ressauts de la façade. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. ultérieure. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée; porte à jours à petits-bois, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’imposte à petits-bois enserrant un vitrail.

Sources

Archives
AVB/TP 46397 (1935).

Arbres remarquables à proximité