Typologie(s)

villa isolée

Intervenant(s)

Raphaël DELVILLEarchitecte1937

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2006-2007

id

Urban : 15811
voir plus

Description

Remarquable villa moderniste, conçue en 1937 par l'architecte Raphaël Delville.

L'élévation, couverte de plaques en aggloméré de quartz, est actuellement peinte. De deux niveaux, la villa offre des façades de composition chaque fois renouvelée, par des jeux de saillie et de retrait, subtils ou affirmés, ainsi que par une multitude d'ouvertures savamment disposées : bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade., tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste., rectangle couché, etc. Des éléments se prolongent d'une façade à l'autre, se métamorphosant. Au r.d.ch., l'entrée s'abrite sous un épais auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. soutenu par un pilierSupport vertical de plan carré. passant, autrefois coiffé d'une statue. Façade avant dotée d'un avant-corps arrondi. 1er étage devancé d'une terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. et garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaire, partiellement couverte. Deux reliefs classiques, acquis de l'atelier de moulage du Cinquantenaire, ornent les façades.

Intérieur
. Décor intérieur partiellement remodelé ultérieurement. Le plan conserve cependant sa cohérence initiale, caractérisée par une grande inventivité et par un contraste fort entre des espaces complètement ouverts et des parties plus labyrinthiques. Du hall, éclairé par une vaste baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. oblongue, s'élève l'escalier principal. Sol en cassons d'origine et petit bassin en mosaïque. Deux autres escaliers desservent certaines parties entresolées.

À l'arrière, garage d'un seul niveau, relié à l'habitation par une étroite pergola. Grilles de jardin conservées.

Sources

Archives
AVB/TP 71313 (1937).

Périodiques
« Une résidence à Bruxelles », Bâtir, 76, 1939, pp. 108-110.