Typologie(s)

maison bifamiliale

Intervenant(s)

Lucien DE VESTELarchitecte1933

Styles

Modernisme
Paquebot

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Recherches et rédaction

2005

id

Urban : 17546
voir plus

Description

Immeuble de style paquebotLe style Paquebot (années 1930) est une esthétique architecturale inspirée de l’architecture navale (fenêtres rondes, balustrade ou balcon arrondi, fluidité des lignes)., comprenant deux logements et conçu par l'architecte Lucien De Vestel en 1933.

Le volume originel comprenait trois niveaux sous toiture-terrasse coiffée d'un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. arrondi. En 1955, le même architecte la modifie pour en faire un niveau d'habitation supplémentaire. En 1934, il avait déjà transformé le parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de la terrasse du r.d.ch.

Élévation actuelle de quatre niveaux, sur garage semi enterré. Façade parementée de petites briques, mises en œuvre de différentes manières. Rez-de-chaussée percé de deux portes en bois à hublot, sises dans un porche dans-œuvre accessible par quelques marches. La porte de gauche mène directement au logement des troisième et quatrième niveaux, tandis que la porte de droite conduit au duplex des niveaux inférieurs. Les deux cages d'escaliers sont séparées, celle de gauche éclairée par une mince baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. continue, celle de droite par des hublots. Partie de droite devancée d'une terrasse au rez-de-chaussée et d'un oriel de deux niveaux couronné par une terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. arrondi en briques, d'où part une fine hampe. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. aux deuxième et quatrième niveaux. Quelques châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d'origine.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 302 (1933), 277 (1934), 245 (1955).
Fonds Lucien De Vestel, AAM.

Arbres remarquables à proximité