La rue de la Luzerne relie la rue Auguste Lambiotte à l'avenue Rogier, à hauteur du pont de chemin de fer de la ligne Schaerbeek-Hal. La rue des Pavots se trouve dans son prolongement.

L'artère est située dans le quartier dit de la Vallée Josaphat, dont le plan de voiries, dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa, est approuvé par l'arrêté royal du 10.02.1902 puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et Monplaisir-Helmet.

Comme c'est le cas pour d'autres rues situées à proximité du parc Josaphat, sa dénomination rappelle le passé campagnard de Schaerbeek.

Principalement résidentielle, la rue est bâtie tardivement. Seules quelques maisons, de style éclectique, sont érigées entre 1912 et 1916, tel le no43 (1916). Les autres constructions, maisons et immeubles de rapport, sont édifiées entre 1922 et 1936 en styles éclectique, Beaux-Arts ou Art Déco. L'architecte et entrepreneur Émile Decnop ne conçoit pas moins de treize maisons éclectiques dans la rue, dont les nos23 à 37 (1922) et 16 à 22 (1923). Ce second ensemble forme, avec le no14 (architecte M. Vidy, 1923), une enfilade homogène d'immeubles de même style. Citons également les nos70 et 72, deux maisons jumelles à pignon dessinées en 1923 par l'architecte Jacques De Vleminck. Certaines constructions sont accompagnées de bâtiments en intérieur d'îlot. C'est le cas du no40-42, un immeuble de rapport conçu en 1922 par l'architecte Joseph Vieusart, qui y aménage un entrepôt arrière, aujourd'hui remplacé par une vaste salle de sport, ainsi que du no76, une maison de style Beaux-Arts de 1924 (architecte Jules Barrault), dotée d'un atelier arrière communiquant avec le no355 de l'avenue Rogier.

Rue de la Luzerne 7-13, anciens pavillons et maison du directeur de la Maison de Santé Maeck (démolis), élévations, ACS/Urb. 180-9-13 (1925).

Le début de l'artère côté impair est marqué par la présence du Centre Hospitalier Jean Titeca. Il s'agit de l'ancienne Maison de Santé Maeck, un asile d'aliénés construit dès 1852 le long de la chaussée de Louvain (no403-409). En 1925, le complexe est agrandi jusqu'à la rue de la Luzerne, où sont bâtis la maison du directeur et deux nouveaux pavillons. Ils sont remplacés par de nouveaux bâtiments dans les années 1980 (architecte J. L. Lemaître).

Mentionnons enfin le no20, qui fut habité par l'écrivain surréaliste Louis Scutenaire.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 9-13: 180-9-13; 14: 180-14; 16 à 22: 180-16-22; 23, 25: 180-23-25; 27, 29: 180-29; 31, 33: 180-33; 35, 37: 180-35-37; 40-42: 180-40-42; 43: 180-43; 70, 72: 180-70-72; 76: 180-76.

Cartes / plans
HOUSSA, O., Plan des transformations de la commune de Schaerbeek, 1903 (Maison des Arts de Schaerbeek).
HOUSSA, O., Plan no4. Boulevard de ceinture – Vallée de Josaphat, 09.1904 (ACS/TP).

Divers
TITECA, P. (Dr), Présentation du Centre Hospitalier Jean Titeca, 2005, inédit.