La rue de la Cible est une artère rectiligne reliant la rue Joseph Dekeyn à Saint-Josse-ten-Noode à la rue Thomas Vinçotte à Schaerbeek, laquelle constituait anciennement la seconde moitié de la rue de la Consolation. Seul son dernier tronçon, débutant à l'intersection avec la rue Eeckelaers, se trouve sur le territoire de la commune de Schaerbeek.

Située dans le quartier Monrose, l'artère est antérieure au plan de voiries de ce dernier, définitivement approuvé par l'arrêté royal du 21.04.1906. La rue de la Cible est ouverte sur le territoire de Saint-Josse au début des années 1870, dans le cadre de la création du quartier de l'Est. Son prolongement sur la commune de Schaerbeek est décrété par l'arrêté royal du 30.11.1876, en même temps que celui de la rue Verbist, qui lui est parallèle. Cette dernière portion n'est toutefois ouverte qu'en 1894, afin de sortir le quartier dit de la Consolation de son isolement en le reliant à Saint-Josse-ten-Noode.

Le nom de la rue rappelle vraisemblablement sa proximité avec l'ancien Tir national, établi en 1861 place Dailly.

Le côté pair du tronçon schaerbeekois commence à se bâtir dans les dernières années du XIXe siècle, de maisons modestes d'inspiration néoclassique. La plupart sont conçues pour un même commanditaire, le menuisier-entrepreneur Vandenbemden. Celui fait également construire, en retrait de la rue, une salle des fêtes avec accès par la rue de la Consolation (voir rue Thomas Vinçotte no61). À noter, au no60, une maison étroite avec entrée cochère latérale – sans doute un remploi du XVIIIe siècle –, vestige d'un ensemble de cinq habitations implantées en impasse dès 1880. Côté impair, la première phase d'urbanisation se situe entre 1906 et 1913. Elle se caractérise par des maisons de style éclectique, tel le no17 (architecte J. Vranckx, 1911). Au no21-23, un vaste bâtiment est implanté en 1908 perpendiculairement à la voirie pour l'entreposage de bières. La rue continue à se bâtir dans l'entre-deux-guerres, d'immeubles d'inspirations Art Déco ou moderniste, et enfin d'immeubles à appartements dans les années 1960.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 17: 47-17; 21-23: 47-21-23.
ACS/TP 47.
ACS/TP Infrastructure 9.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1878, p. 792; 1894, pp. 304-305; 1896, pp. 200, 202.

Cartes / plans
Plan de la commune de Schaerbeek 1870, Institut géographique national.
Carte de Service de Bruxelles et environs, Institut cartographique militaire, 1894 (Bibliothèque royale de Belgique).