La rue Van Hove relie la rue de la Consolation à l'avenue Paul Deschanel. Elle croise la rue Roelandts.

L'artère est percée dans le cadre de l'aménagement du quartier Monrose, dont le plan de voiries, dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa, est approuvé par l'arrêté royal du 18.06.1903, puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – de Linthout, de la Vallée Josaphat et Monplaisir-Helmet.

La rue est baptisée en séance du Collège communal du 19.01.1906, en l'honneur de Charles Joseph Van Hove (Bruxelles, 1787 – Schaerbeek, 1854), qui fut bourgmestre de Schaerbeek de 1844 à 1852.

L'artère est essentiellement bâtie entre 1907 et 1913, de maisons bourgeoises ou de rapport de style éclectique, tels les nos5 (1907) et 20. Faisant face à l'avenue Deschanel, aménagée après la Première Guerre mondiale, le second tronçon est composé d'un ensemble de maisons conçues en 1925 par l'architecte L. Gustenhoven pour le fabricant de briques F. Lenaerts (nos30 à 38 et rue Roelandts 32).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 5: 267-5; 30: 267-30; 32: 267-30; 34: 267-30; 36: 267-30.
ACS/TP Infrastructure 175, 229.
ACS/TP Dénomination des rues III.

Ouvrages
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, p. 117.