La rue Van Hoorde relie la rue Josaphat à la rue des Coteaux.

Large de douze mètres, l'artère est percée à la demande, sur les terrains et aux frais d'Henri Van Hoorde en vertu des délibérations du Conseil communal des 24.11.1874 et 23.03.1875, confirmées par l'arrêté royal du 02.12.1875. Baptisée du nom de son créateur, la rue est déjà pourvue d'égouts et pavée en 1876. Elle n'est toutefois bâtie qu'à partir de 1901.

Une grande partie des constructions y est érigée avant 1914. Il s'agit de maisons bourgeoises ou de rapport de style éclectique, tels les nos3 et 5 (1902), 7 (1903) et 9 (1903). Certaines sont dotées d'un rez-de-chaussée commercial, comme les nos2 – rue Josaphat 210 (vers 1910), 4-6 (architecte A. Borgers, 1910) et 8-10 (1910). La rue compte plusieurs magasins ou ateliers, comme un magasin arrière au no11-13 (1902), l'atelier d'un relieur au no14, conçu en 1910 et surhaussé en 1920, ou encore un atelier de sculpture conçu en 1914 (voir no41). Dans les années 1920 et 1930 sont érigées sur les parcelles restées vierges des habitations d'inspiration Art Déco.

Côté impair, l'intérieur d'îlot est largement occupé par les anciennes constructions de la société de menuiserie Lochten & Germeau, anciennement Bois Henri Lochten, établie là jusqu'en 2011. La société originelle avait été fondée en 1880. Celle-ci possédait également des terrains à l'angle de la rue des Coteaux et de l'avenue Rogier, où se trouve depuis 1947 la Maison Henri Lochten. La partie de l'entreprise située côté Van Hoorde est reprise en 1932 par Henri Lochten, qui fait construire son habitation en 1935 au no43, puis un immeuble en 1938 au no45 et un hangar en 1960 au no47. La société Bois Henri Lochten en fait bâtir un autre en 1978 au no29. La famille Lochten possédait également des terrains de l'autre côté de l'artère, à l'angle de la rue des Coteaux (no249), où se dressent toujours des anciens hangars de la firme, reconvertis en supermarché en 1997.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 3, 5: 266-3-5; 4-6: 266-4-6; 7: 266-7; 8-10: 266-8; 9: 266-9; 11-13: 266-11-13; 14: 266-14; 29: 266-27-29; 43: 266-43; 45: 266-45; 47: 266-47; 249 rue des Coteaux: 58-249.
ACS/TP Infrastructure 210.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1875-1876, 1876, pp. 82-83.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, Rapport sur la situation et l'administration des affaires de la commune pendant l'exercice 1876-1877, 1877, pp. 40-41.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Schaerbeek. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiches 30, 31.

Cartes / plans
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1881.
Plan de la commune de Schaerbeek 1899.

Sites internet
Archives de l'État