Courte et rectiligne, la rue Chaumontel prolonge l'avenue Maurice Maeterlinck depuis l'angle de l'avenue Zénobe Gramme et de la rue Van Droogenbroeck pour laisser place, aux angles de la rue Walckiers, à la rue Stroobants, située sur la commune d'Evere. Elle croise sur sa droite les rues Charles Meert et du Tilleul.

L'assise de cette rue a une origine ancienne, qui trouve sa raison dans la présence du château Walckiers, attesté depuis le XVIIIe siècle, reconstruit peu avant 1865 et actuellement intégré dans l'Institut de la Sainte-Famille d'Helmet (voir nos1 à 9), qui occupe tout le côté impair de l'artère. Légèrement sinueuse, celle-ci apparaît déjà sur le plan dressé par Ferraris en 1777. Sur une carte de 1836, elle présente sa dénomination actuelle, tandis que dans l'Atlas des Chemins vicinaux du début des années 1840, elle porte le nom de chemin no8. L'artère est élargie à quatorze mètres et rectifiée à l'occasion du remodelage du quartier Monplaisir-Helmet, conçu par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa – ce qui nécessitera la destruction de plusieurs des quelques bâtiments qui la longent alors. Ce plan est approuvé en séance du Conseil communal du 03.11.1904 puis par l'arrêté royal du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et de la Vallée Josaphat. Notons cependant que, dès 1900, les constructions nouvelles de la rue suivent déjà le futur alignement du côté pair. Du côté impair, il faut attendre les années 1930 pour que l'élargissement soit effectivement réalisé.

L'origine du nom de la rue reste mystérieuse; elle fait peut-être référence à un propriétaire.

Le côté impair est presque entièrement occupé par l'Institut de la Sainte-Famille d'Helmet (voir nos1 à 9). Le côté pair présente, quant à lui, un front bâti de maisons et de petits immeubles de rapport de divers styles. Le néoclassicisme préside aux constructions les plus anciennes, édifiées entre 1900 et 1907 (nos20-22 à 42). Certaines, construites en 1911, relèvent de l'éclectisme, tandis que le début du côté pair relève de l'Art Déco des années 1920, dont le no12-14 (architecte Manneback, 1929).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 12-14: 45-12-14; 24 à 30: 45-24-26-28; 32, 34: 45-34; 36 à 42: 45-36-38-40-42.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1933, pp. 679-670.