Anc. nommée rue de Prusse, la rue est rebaptisée après la guerre 1914-1918 du nom d'un massif boisé du Nord de la France, théâtre de batailles durant la Grande Guerre.

La rue de l'Argonne relie l'avenue de la Porte de Hal à la place Bara, où elle rejoint l'avenue Paul Henri Spaak et le boulevard Jamar. Elle croise l'avenue Fonsny prolongée par la place de la Constitution ainsi que l'esplanade – ancien boulevard – de l'Europe.

La rue est tracée suivant le plan général d'alignement des nouvelles voiries à ouvrir près de la nouvelle station du Midi (Victor Besme, 1863). Alors prestigieuse et animée, elle bordait à l'origine, côté impair, l'entrée principale de l'ancienne gare. De la place Bara, la rue croisait à angle droit, côté impair, la rue de France.

Lors des travaux de la jonction ferroviaire Nord-Midi, l'ancienne gare et une partie de la place de la Constitution firent place à un viaduc, enjambant la rue de l'Argonne. L'établissement de l'avenue Paul Henri Spaak et la construction de la Tour du Midi entraînent la disparition d'une large portion de la rue de France ainsi que celle du 1er tronçon côté impair de la rue de l'Argonne. Ce tronçon était bâti de maisons essentiellement néoclassiques, conçues entre 1869 et 1888. Elles étaient pour la plupart dotées d'ateliers ou de fabriques arrière.

Le reste de la rue se caractérise par des immeubles d'inspiration néoclassique, conçus pour la grande majorité dans les années 1870 et dont les r.d.ch. ont presque tous été modernisés.

Rue d'Argonne 18, entête de papier à lettre représentant l'ancien Hôtel de la Providence, ACSG/Urb. 2031 (1900).
Rue d'Argonne 18, entête de papier à lettre représentant l'ancien Hôtel de la Providence, ACSG/Urb. 2031 (1900).

Nos ne figurant pas en notice :: à l'angle du bd Jamar, maison néoclassique, 1870, modifiée au r.d.ch. ;: immeuble à appartement de 1946, résultant de la profonde transformation d'une maison conçue en 1875, en ensemble avec les nos 18, 20 bd Jamar ; 6-8 : immeuble résultant du remembrement de deux maisons néoclassiques conçues en 1869, plusieurs fois modifiées au r.d.ch., le no 8 parementé de briquettes ; 10 : maison de rapport néoclassique, 1874, arch. G. Sulsters, modifié au r.d.ch. ; 12-12a : maison de rapport néoclassique, 1869, exhaussée en 1881 puis en 1929 ; 14-14a : maison de rapport, anc. néoclassique, 1871, arch. Félix Belleflamme, act. parementée de briques et modifiée au r.d.ch. ; 16 : maison de rapport néoclassique, 1871 (selon De Keyser, G., 1996), exhaussée d'un niveau en 1926 ; 18 : à l'angle de la place de la Constitution, anc. Hôtel de la Providence, de style néoclassique, modifié à plusieurs reprises au r.d.ch. Il résulte du remembrement, en 1900, des nos 16 et 18 place de la Constitution (1866) ; 20 : maison de 1869, act. recouverte de briquettes et modifiée au r.d.ch. ; 22 : maison néoclassique, 1870, modifiée au r.d.ch. ; 24 : maison néoclassique, 1871, ré-enduite, surhaussée et modifiée au r.d.ch. ; 25 et av. Fonsny 1 : immeuble de rapport néoclassique, 1866, modifié au r.d.ch. ; 26 : maison anc. néoclassique, 1878, modifiée au r.d.ch. et parementée de briquettes ; 27-29 : maison néoclassique, 1873, modifiée au r.d.ch. ; 28 : maison néoclassique, 1872, modifiée au r.d.ch. ; 30 : petite maison néoclassique, 1881, modifiée au r.d.ch. ; 31-33 : maison néoclassique, 1874, modifiée au r.d.ch. ; 34 et av. de la Porte de Hal 59 : immeuble d'angle à r.d.ch. commercial, anc. néoclassique, 1874, act. parementé de briquettes ; 39 : maison néoclassique, 1879. R.d.ch. commercial fortement modifié ; 43-45 : maison néoclassique, 1878. R.d.ch. transformé en café en 1928 ; 47 : maison néoclassique, 1875, modifiée au r.d.ch. ; 49, 51 et r. de Mérode 1 : ensemble de trois maisons de rapport néoclassiques, 1876, le no 51 occupant l'angle, les deux autres nos disposés symétriquement de part et d'autre. R.d.ch. modifiés et remembrés. Beaux garde-corps en ferronnerie conservés. Corniche surmontée dans l'axe d'un fronton axial. no 1 r. de Mérode act. déroché.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
Collection cartes postales Dexia Banque.

Ouvrages
DEMEY, T., Bruxelles, histoire d'une capitale en chantier, CFC éd., Bruxelles, 1990, t. 1, p. 205.
Vie économique à Saint-Gilles…des origines à demain, Syndicat d'initiative de Saint-Gilles, 1993, pp.109-111.

Archives des nos ne figurant pas en notice
ACSG/Urb. : 7663 (1870) ; : 3132 (1875), 162 (1946) ; 6-8 : 7346 (1869) ; 10 : 2511 (1874) ; 12-12a : 7170 (1869), 166 (1881), 84 (1929) ; 14-14a : 357 (1871) ; 16 : 314 (1926) ; 18 : voir pl. de la Constitution 16-18 : 2031 (1900), 16 : 4971 (1866), 18 : 9179 (1866) ; 20 : 7526 (1869) ; 22 : 7603 (1870) ; 24 : 1458 (1871) ; 25 : 4792 (1866) ; 26 : 4915 (1878) ; 27-29 : 1919 (1873) ; 28 : 1662 (1872) ; 30 : 285 (1881) ; 31-33 : 2523 (1874) ; 34 : voir av. de la Porte de Hal 59 : 2614 (1874) ; 39 : 6303 (1879) ; 43-45 : 4722 (1878), 261 (1928) ; 47 : 2958 (1875) ; 49, 51 : voir r. de Mérode 1 : 3541 (1876).