Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Paul SAINTENOYarchitecte1899

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 8412
voir plus

Description

Formant à l'origine un ensemble avec le no 25, totalement modifié en 1969 (arch. Paul Ann), remarquable hôtel de maître de style éclectique à façade polychrome, empreint d'éléments néo-RenaissanceLe style néo-Renaissance (de 1860 à 1914 environ) puise son inspiration dans l'architecture de la Renaissance, un courant artistique né en Italie au XVe siècle qui cherchait à ressusciter l’architecture de l'Antiquité gréco-romaine.. Arch. Paul Saintenoy, 1899.

R.d.ch. en pierre bleue, étages en briques, rehaussés de pierre bleue. Elévation de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., égales aux étages. R.d.ch. particulièrement haut. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de dr., vaste dispositif d'entrée : porte à encadrement en gorge, sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. garni d'une tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. moulurée ; fenêtre en dessus de porteUne fenêtre est dite en dessus de porte lorsqu’elle surmonte une porte sans être directement en contact avec elle : la porte est séparée de la fenêtre par un petit pan de mur ou par un entablement ; porte et fenêtre possèdent chacune un encadrement propre. divisée par une colonnette et coiffée d'un frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. A g. de l'entrée, deux petites fenêtres superposées, la supérieure à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. Les autres fenêtres, sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée., sont dotées de châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois. Celles des étages présentent des piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. harpés en pierre bleue, sous corniche de même matériau. Au 1er, logette à angles arrondis, à structure et entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. métallique, vitrage à plombs et allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. parée de mosaïque. Elle est coiffée d'une terrasse close d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. modifié par le percement d'un garage en 1952 (arch. Adrien Blomme). A cette date, les fenêtres du r.d.ch. et le jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. de porte sont munis de nouvelles ferronneriesÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux..

Sources

Archives
ACSG/Urb. 1918 (1899) ; 25 : 96 (1969) ; 27 : 100 (1952).

Arbres remarquables à proximité