La rue s'intègre dans le plan en damier du quartier du Midi (Victor Besme, 1863). Elle relie l'avenue Fonsny à la chaussée de Forest et est interrompue par les rues de Mérode et Émile Féron, son tracé rectiligne et en faible déclivité forme un coude à hauteur de la rue Émile Féron.

Son nom est celui d'un propriétaire de terrains situés à cet endroit, à l'initiative duquel la rue fut tracée.

Elle est bâtie majoritairement des années 1860 à 1880, d'immeubles pour la plupart d'inspiration néoclassique. Dans le cadre du « PPAS Fonsny 1 » (voir av. Fonsny), le bâti originel des deux îlots bordés par le 1er tronçon de la rue, côté pair, est voué à la démolition, pour laisser place à des immeubles de bureaux et de logements. L'îlot à front de la rue Fonsny est actuellement à l'état de terrain vague.


Nos ne figurant pas en notice : 1  et av. Fonsny 64 : immeuble d'inspiration néoclassique, au r.d.ch. commercial ultérieurement transformé ; : maison de 1890, transformée et rehaussée en 1990 ; : maison éclectique, 1902, act. recouverte de briquettes ; : maison éclectique, 1902, arch. André Briard, r.d.ch. transformé en garage en 1968 ; 11 : maison d'inspiration néoclassique, 1879, le dernier niveau établi ultérieurement, en remplacement d'une toiture mansardée. Bâtiment arrière de 1881, à l'origine à usage d'atelier de menuiserie ; 13 : maison néoclassique, 1876. Vitrine remplacée en 1897 par deux fenêtres ; 15 : maison anc. d'inspiration néoclassique, 1879, ultérieurement recouverte de briquettes ; 17 : maison d'inspiration néoclassique, entrepreneur Gilion Wittebort, 1878, exhaussée d'un niveau en 1954, modifiée au r.d.ch. en 1944 ; 22 : voir no 20 ; 24, 26, 28 : voir r. de Mérode 113 ; 27 : voir r. de Mérode 113 ; 31 : immeuble de 1969 (arch. Pierre Pirenne), remplaçant une maison néoclassique, à vitrine commerciale Art nouveau de 1911 ; 32, 34 : ensemble de deux maisons à l'origine d'inspiration néoclassique, le no 32 act. recouvert de briquettes ; 33 : maison d'inspiration néoclassique, 1875, r.d.ch. transformé en 1950 ; 35 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1883, exhaussée d'un niveau et recouverte de briquettes en 1961 ; 36, 38, 40 : voir nos 55 à 57 ; 37 : maison d'inspiration néoclassique, 1872. Garage de 1978 ; 41 : maison d'inspiration néoclassique, 1864, act. recouverte de briquettes ; 42 : maison ayant subi d'importantes transformations en 1965, par l'arch. Gust. Vanderbecq ; 43, 45 : ensemble de deux maisons d'inspiration néoclassique à l'origine, 1864 (selon De Keyser, G., 1996), le no 43 ultérieurement surhaussé d'un niveau et recouvert de briquettes ; 46 : maison d'inspiration néoclassique, 1872, arch. Jean-Baptiste Plasschaert (selon De Keyser, G., 1996), act. recouverte de briquettes ; 47 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1871, ultérieurement recouverte de briquettes, act. modifiée au r.d.ch. ; 48 : voir no 50 ; 52 : maison d'inspiration néoclassique, 1866 (selon De Keyser, G., 1996), rehaussée en 1935, r.d.ch. commercial plusieurs fois transformé ; 54 : maison d'inspiration néoclassique, 1865, act. recouverte de briquettes et percée d'un garage en 1988 ; 56 : maison d'inspiration néoclassique, 1865 (selon De Keyser, G., 1996), act. cimentée ; 58 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, transformée en 1930 ; 59, 61, 63 : ensemble de trois maisons d'inspiration néoclassique, 1865, le no 63 à l'angle de la r. Emile Féron, le no 61 act. recouvert de briquettes. R.d.ch. du no 59 modifié plusieurs fois ; 60 : à l'angle de la r. Émile Féron, maison d'inspiration néoclassique ; 64 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1870. Logette ajoutée en 1929, garage percé en 1985 ; 66 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1860, exhaussée d'un étage en 1884 et act. recouverte de briquettes ; 67 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1861, arch. Frédéric Van Der Riet, exhaussée d'un niveau en 1889, act. recouverte de briquettes ; 68 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1875, arch. Auguste François (selon De Keyser, G., 1996), recouverte de briquettes en 1961, la porte de g. résulte de la transformation d'une fenêtre en 1983 ; 70 : maison d'inspiration néoclassique, act. recouverte de briquettes ; 72 : maison d'inspiration néoclassique, 1862, act. recouverte de briquettes et surhaussée ; 73, 75 : ensemble de deux maisons jumelles à l'origine d'inspiration néoclassique, 1863, act. recouvertes de briquettes. no 73 exhaussé en 1946 ; 77 : maison d'inspiration néoclassique, 1861, act. recouverte de briquettes ; 78-80 : immeuble résultant du remembrement et de multiples transformations de deux maisons de 1859 (anc. no 78) et 1861 (anc. no 80) ; 79 : maison néoclassique, 1861. Les fenêtres du r.d.ch. remplacent depuis 1879 la vitrine d'origine ; 81 : maison à l'origine néoclassique, ultérieurement transformée en immeuble à appartements, à façade rhabillée de simili-pierre et briquettes ; 82 : maison néoclassique, 1859, domicile de l'arch. André Briard en 1901 ; 83 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique. Baies en entablement percées ultérieurement ; 84 : maison néoclassique, 1861, maçon Jean-Baptiste Karsoel (selon De Keyser, G., 1996). Balcon axial supprimé ; 85 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1863, revêtue de briquettes, surhaussée d'un niveau et transformée au r.d.ch. par l'aménagement d'un garage en 1953 ; 86, 88 : voir no 90 ; 89 : voir no 87 ; 92 : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1873, arch. Émile Lambelé, surhaussée en 1931 et act. recouverte de briquettes ; 96 : voir no 94 ; 97, 99 : deux maisons probablement conçues en ensemble, d'inspiration néoclassique. no 97 modifié au r.d.ch. en 1928, no 99 surhaussé et act. recouvert de briquettes ; 98-98a : maison à l'origine d'inspiration néoclassique, 1871, maçon Jean-Baptiste Rucquoi (selon De Keyser, G., 1996), cimentée et surhaussée en 1939. R.d.ch. commercial recouvert de carreaux de céramique en 1907 ; 100 : maison anc. d'inspiration néoclassique, ultérieurement cimentée et exhaussée d'un niveau. Devanture en bois de 1892 ; 101 : maison d'inspiration néoclassique, 1873, modifiée au r.d.ch. ; 102 : maison anc. d'inspiration néoclassique, act. cimentée. R.d.ch. commercial à carreaux de céramique aménagé ultérieurement ; 103 et ch. de Forest 69b, 71, 73 : trois maisons, dont une à l'angle, probablement édifiées en ensemble en 1862 ; 104, 106 : ensemble de deux maisons d'inspiration néoclassique, 1866, le no 106 à l'angle de la ch. de Forest, à r.d.ch. commercial plusieurs fois modifié.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Divers
Collection de Dexia Banque.


Archives des numéros ne figurant pas en notice
ACSG/Urb. : 2551 (1890), 36 (1990) ; : 350 (1902) ; : 43 (1902), 58 (1968) ; 11 : 6343 (1879), 270 (1881) ; 13 : 3471 (1876), 785 (1897) ; 15 : 4863 (1879) ; 17 : 4870 (1878), 39 (1944), 3 (1954) ; 31 : 44 (1969), 2 (1911) ; 33 : 3031 (1875), 125 (1950) ; 35 : 70 (1883), 72 (1961) ; 37 : 1554 (1872), 18 (1978) ; 41 : 3643 (1864) ; 42 : 22 (1965) ; 46 : 1688 (1872) ; 47 : 1322 (1871) ; 52 : 67 (1935) ; 54 : 5257 (1865), 75 (1988) ; 58 : 175 (1930) ; 59, 61, 63 : 4398 (1865) ; 64 : 7726 (1870), 404 (1929), 29 (1985) ; 66 : 715 (1860), 655 (1884) ; 67 : 1321 (1861), 2184 (1889) ; 68 : 3151 (1875), 40 (1961), 39 (1983) ; 72 : 2045 (1862) ; 73, 75 : 3049 (1863) ; 73 : 105 (1946) ; 77 : 1289 (1861) ; 78 : 539 (1859), 69 (1961), 84 (1965), 59 (1975) ; 79 : 1334 (1861), 6026 (1879) ; 80 : 354 (1861), 75 (1968), 47 (1973) ; 82 : – (1859) ; 84 : 1205 (1861) ; 85 : 2519 (1863), 155 (1953) ; 92 : 1965 (1873), 126 (1931) ; 97 : 514 (1928) ; 98-98a : 1089 (1871), 23 (1907), 142 (1939) ; 100 : 3033 (1892) ; 101 : 2130 (1873) ; 103 : 1982 (1862) ; 104, 106 : 77 (1866).