Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Joseph DIONGREarchitecte1929

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 872
voir plus

Description

Immeuble à appartements moderniste, édifié en 1929, arch. Joseph Diongre, sur parcelle traversante avec le no 108 r. Garibaldi.

Sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue, élévation de sept niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Façade act. enduite et anc. parée de diverses sortes de granitoMatériau composé de mortier et de pierres colorées concassées présentant, après polissage, l’aspect d’un granit. coloré, d'enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. tyrolien et de briques. À g., porte en retrait sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. oblongue. Fenêtres en rect. dressé ou couché. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale précédée d'un oriel trapézoïdal sur toute la hauteur des étages, flanquée de balcons à angle arrondi : parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. surmonté d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaire continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à cheval entre les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Corniche en béton, en décrochement et à pans arrondis ; bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. d'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. ondulé. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d'origine, à guillotineUne fenêtre à guillotine est une fenêtre dont l’ouvrant coulisse dans une rainure verticale, évoquant ainsi une guillotine. et petits-bois ; petites guirlandes de verre américain rehaussant les joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie..

Sources

Archives
ACSG/Urb. 183 (1929).

Arbres remarquables à proximité