Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1850-1890

Henri MAQUETarchitecte1882

H. H. STANLEYarchitecte1923

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2007-2009

id

Urban : 18988
voir plus

Description

Hôtel de maître de style néoclassique, seconde moitié du XIXe siècle.

Occupé depuis 1921 par la Mission méthodiste évangélique qui, en 1923, fait construire un temple protestant à l'arrière de l'immeuble (architecte H.H. Stanley). Depuis lors, l'immeuble a été modifié et rénové à plusieurs reprises par l'Église protestante unie de Belgique.

Élévation couverte d'un enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., comptant six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et trois niveaux. Le dernier niveau ainsi que la toiture mansardée ont été ajoutés en 1882 à la demande du comte de Beauffort qui fit appel à l'architecte Henri Maquet, peut-être à l'origine de la construction de l'immeuble. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. inscrites en léger retrait, à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. aux deux premiers niveaux et rectangulaire au dernier; barres d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. métalliques. Première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de droite percée d'une entrée cochère. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres.. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. remplacée à l'exception de la corniche.

À l'arrière, construit en annexe et communiquant avec l'hôtel particulier, petit temple en briques orangées de plan rectangulaire, sous toiture en bâtièreToit à deux versants.. Façade latérale de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percées de tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. oblongs à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle.; tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. d'allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en creux. Corniches soulignées de briques disposées en chevron.
Petite annexe ajoutée en 1923; aménagement d'une conciergerie en 1951.

Intérieur. Plafond en fausse voûte polygonale, rythmé par deux grands arcsStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné.. Dans le chœur, tribune d'orgue. Toutes les boiseries sont d'origine; lambrisLe lambris est un revêtement de menuiserie, de marbre ou de stuc couvrant la partie inférieure ou l'entièreté des murs d’une pièce., autel, bancs, estrade et porte. Une friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. en bois d'inspiration Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. sculpté de fruits et de fleurs, rehausse les portes à doubles vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. et les lambrisLe lambris est un revêtement de menuiserie, de marbre ou de stuc couvrant la partie inférieure ou l'entièreté des murs d’une pièce..
Baies pourvues de vitraux polychromes; vitraux verts des portes à motifs d'écailles.

Les anciennes écuries de l'hôtel, dans le fond du jardin, sont conservées.

Sources

Archives
ACI/Urb. 62-5.

Arbres remarquables à proximité