Reliant la rue Renier Chalon à la rue Jean-Baptiste Colyns, la rue Léon Jouret est une courte artère rectiligne ouverte dans le cadre du Plan général d'alignement et d'expropriation par zones du quartier Berkendael (géomètre César Boon), sanctionné par l'arrêté royal du 12.07.1902, légèrement modifié par les arrêtés royaux des 02.05.1904 et 31.05.1904.
Elle reprend partiellement, à la suite de la rue Jean-Baptiste Colyns, le tracé de la portion terminale de l'ancienne rue Berkendael qui reliait la chaussée de Waterloo à l'ancien chemin de Saint-Job –  qui disparaît lors de la création de l'avenue Brugmann en 1870-1875.

La rue est baptisée en souvenir de Léon Jouret (1828-1905), qui habita la commune. Professeur de chant au Conservatoire de Bruxelles, il est également l'auteur de plusieurs publications musicales, mélodies, cantates et œuvres pastorales.

La rue est principalement occupée par des immeubles à appartements des années 1950-1960 (côté impair) ainsi que par un immeuble de parking (côté pair). À hauteur du carrefour qu'elle forme avec la rue Renier Chalon se dressent des immeubles éclectiques dont la construction s'inscrit dans le cadre d'une vaste opération immobilière entreprise aux environs des années 1910 par l'architecte J. Dierickx à la demande du plafonneur Gustave Debroux (voir les nos 3 et 5 ainsi que l'immeuble d'angle sis au no 28 rue Renier Chalon – 1 rue Léon Jouret) et surtout du menuisier Édouard Fadeur (voir nos 2, 4 et 6). Ce dernier entrepreneur fait également bâtir plusieurs immeubles rue Renier Chalon, rue des Mélèzes et rue du Prévôt.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP Convention Berkendael (plan dressé par le géomètre expert C. BOON, Ixelles, 20 septembre 1898).
Survey Communal de la commune d'Ixelles entamé en 1946 et approuvé par la tutelle en 1951 – troisième direction – Travaux Publics et Urbanisme – Service de l'Urbanisme.

Ouvrages
DEL MARMOL, B., L'avenue Molière et le quartier Berkendael, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2002 (Bruxelles ville d'art et d'histoire, 33) pp. 2-9.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 35-40 et 159-172.

Périodiques
HAINAUT, M., « Une rue d'Ixelles porte leur nom, 2e partie de H à Z », Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, p. 9.