Courte, étroite et sinueuse, la petite rue Malibran relie la rue Malibran à la rue Dillens.

Il s'agit d'un tronçon de l'ancienne rue –ou chemin– des Pucelles (Maegdstraat, également nommée Achtergat pour la partie entre le Maelbeek et la rue du Viaduc et Straetje entre la rue du Viaduc et la rue de la Tulipe) qui existait déjà au XVe siècle et qui partait de la rue de la Tulipe, suivait la rue du Collège, l'actuelle petite rue Malibran, la fin de la rue Dillens pour finalement aboutir rue Gray. Seul le tracé de la petite rue Malibran est inchangé depuis le début du XVIIIe siècle.

Il semble que le côté impair, là où la rue forme un coude et qui est aujourd'hui occupé par un parc, était entièrement bâti en 1836 (VANDERMAELEN, Ph., 1836). Le bâti conservé date de 1880 à 1900. Il s'agit principalement de petites maisons ouvrières et d'annexes aux maisons de la rue Dillens. Côté pair, le début de la rue est occupé par un mur témoignant de la présence autrefois à cet endroit de l'Institut de la Charité maternelle (voir rue Malibran).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Ouvrages
GUILLAUME, A., MEGANCK, M., et al., Atlas du sous-sol archéologique de la Région de Bruxelles:15 Ixelles, Bruxelles, 2005.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (1), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (2), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.93-98.
LE ROY, P., Monographie de la commune d'Ixelles, Imprimerie Générale, Bruxelles, 1885, pp.260-263.

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, p.22.

Cartes / plans
VANDERMAELEN, Ph., Atlas cadastral du Royaume de Belgique–Province du Brabant. Plan parcellaire de la commune d'Ixelles 1836, Bruxelles 1837.