Cette voirie relie l'avenue des Grenadiers à l'avenue du Pesage en traversant l'avenue Armand Huysmans. Accueillant l'église Saint-Adrien au centre de son premier tronçon, plus large, l'avenue ouvre la perspective sur celle-ci.

L'avenue Général Dossin de Saint-Georges, tracée sur l'ancien lieu-dit Achterkipkenbosch, est créée dans le cadre du plan d'aménagement du quartier de Boondael de 1931 (arrêté royal du 19.06.1931) puis élargie dans le cadre de celui adopté par l'arrêté royal du 02.11.1937.

Elle est dédiée à Émile Jean Henri Dossin (Liège, 1854 – Ixelles, 1936), lieutenant-général et héros de la Première Guerre mondiale. Il s'illustra particulièrement à Saint-Georges, près de Nieuport. Fait baron, il devint alors le général Dossin de Saint-Georges.

Avenue Général Dossin de Saint-Georges 74 (photo 2014).

L'avenue se bâtit principalement durant les années 1950 d'immeubles à appartements. Elle accueille en son centre la remarquable église Saint-Adrien de style Art Déco et néo-roman (inspirée de l'architecture romane) due à l'architecte Auguste Vanden Nieuwenborg, débutée en 1938 et consacrée en 1941 (voir avenue des Grenadiers 29).
Notons la présence au n°74 d'un immeuble à appartements de style moderniste, original par le traitement particulier de la travée d'angle, mais malheureusement dénaturé par le remplacement des châssis d'origine (architecte Jean Gilson, 1942).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Quartier Boondael.
ACI/Urb. 74: 143-72-74.

Ouvrages
DOSOGNE, D., Formation et évolution de deux quartiers résidentiels du Sud-est de Bruxelles: le quartier du Solbosch et le quartier de Boondael, mémoire de fin de licence spéciale en Urbanisme et Aménagement du territoire, ULB, 1994.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 131-137.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Solbosch, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 8).

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 28, 1987, p. 39.