Cette courte artère rectiligne relie la chaussée d’Alsemberg à la rue Marconi.

Bien que située dans le quartier Berkendael, la rue Édouard Branly ne fut pas ouverte dans le cadre du Plan général d’alignement et d’expropriation par zones (Ir. D. Van Ouwenhuysen) de ce quartier, approuvé par arrêté royal en 1902. Elle fut en effet percée bien plus tard à l’initiative de la Commune sur le terrain du négociant François Seghers, en vertu de l’arrêté royal du 17.10.1936.

Construit dans la foulée, le bâti de l’artère consiste en de petits immeubles à appartements, une typologie plutôt rare dans le quartier. Ces immeubles affichent quelques détails d’influence Art Déco, comme les nos17 et 19, tous deux signés en 1937 par l’architecte René Delbecq, ou un style plus moderniste comme l’immeuble situé au n°15, de l’architecte Isidore Henrotay (1939).


Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACF/TP dossier 25a (rue Édouard Branly).
ACF/Urb. 15: 13900 (1939); 17: 13346 (1937); 19: 13380(1937).

Ouvrages
DEL MARMOL, B., L’avenue Molière et le quartier Berkendael, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2002 (Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 33).
VERNIERS, L., Histoire de Forest Lez Bruxelles, Bruxelles, 1949.