De forme rectangulaire, la place Constantin Meunier est l’une des deux places qui ponctuent le tracé de la longue et prestigieuse avenue Molière. Traversée par l’avenue Molière (angles nord-est et sud-ouest), la place distribue également les rues Rodenbach (angle nord) et de la Mutualité (angle sud).

La place est créée dans le cadre du Plan général d’alignement et d’expropriation par zones du quartier de Berkendael (ingénieur Désiré Van Ouwenhuysen, 1899), territoire situé à l’ouest de l’avenue Brugmann, entre la chaussée d’Alsemberg et la rue Vanderkindere. Ce projet fait partie d’un plan d’aménagement urbanistique bien plus vaste, puisqu’il couvre également les zones voisines situées sur les territoires d’Ixelles et Uccle. Initialement proposés et portés par le banquier Georges Brugmann, les plans d’aménagement, dressés par le géomètre César Boon (Ixelles et Uccle) et l’ingénieur Désiré Van Ouwenhuysen (Forest), sont adoptés conjointement par les Communes d’Ixelles, Forest et Uccle en 1899 et 1900, puis fixés par un arrêté royal le 12.07.1902. Sur Forest, le plan de D. Van Ouwenhuysen se présente comme étant la suite du plan que dresse un an plus tôt le géomètre César Boon pour la partie ixelloise.

Par son toponyme, la place rend hommage au
sculpteur et peintre belge Constantin Meunier (1831 –1905) qui signe la sculpture en bronze du Débardeur (1885), située au centre de la pelouse ovale arborée aménagée au centre de la place.

[i]Le Débardeur[/i], place Constantin Meunier (photo 2016).

Précédé d’une zone de recul, le bâti est majoritairement composé d’imposants immeubles à appartements dont les premiers ont été construits durant l’entre-deux-guerres (voir les n°1-2 et n°7), les suivants à la fin des années 1930 (voir les nos14 et 21 ou encore le n°11-12 et le n°20, tous deux de 1936). Seule la maison d’inspiration Beaux-Arts située au n°8 (1927) évoque le bâti qui caractérise la très bourgeoise avenue Molière qui traverse la place.


Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACF/TP dossier 12 (Quartier Brugmann).
ACF/Urb. 8: 9335 (1927); 11-12: 13239 (1936); 20: 13 127 (1936), 18 441 (1963).

Ouvrages
DEL MARMOL, B., L’avenue Molière et le quartier Berkendael, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2002 (Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 33).
DEROM, P., Les sculptures de Bruxelles. Catalogue raisonné, Patrick Derom Gallery, Bruxelles, 2002, p.88.
VERNIERS, L., Histoire de Forest Lez Bruxelles, Bruxelles, 1949.