Longue avenue rectiligne débutant ch. de Wavre, appelée av. Général de Longueville juste après l'av. Eugène Godaux et aboutissant à l'av. Jules César sur le territoire de Woluwe-Saint-Pierre.
Son tracé suit également une partie de la limite entre les communes d'Etterbeek et d'Auderghem ; seul le côté pair se trouve sur le territoire d'Etterbeek.

L'avenue est aménagée sur l'emplacement de l'anc. "Blauwe Dreef", également connue sous le nom "Bareeldreef" et "Blauwe Bareeldreef", chemin qui fut tracé à travers le "Me(l)sdaelbosch" au mil. du XVIIIe siècle sous le régime de Charles de Lorraine (appelé alors drève de Lorraine). En 1899, on décida d'élargir la rue, projet qui ne fut réalisé qu'en 1920.

En 1898, une demande de permis de bâtir pour une briqueterie fut introduite.
Parmi les anc. constructions, le no 104 (1907, constituant à l'origine un ensemble avec le no 102). Les immeubles des années 1930 prédominent, souvent de trois niveaux comme les nos 16 (1935, arch. Jos KERCKX), 44 (1937, arch. Marcel BOLS), 46 (1935, arch. V. HESSEL) ; parmi les bâtiments des années 1940 figure le no 68 (1949, arch. GREGOIR).
Une dern. phase d'urbanisation se situe entre les années 1950 et 1960: nos 148 (1953, arch. BEGUIN) et 66 (1962). À noter également la façade arrière du "paradis des Enfants" (voir av. Commandant Lothaire 36a) et la station de métro "Pétillon" avec l'œuvre d'art "Que la mer m'épargne" (1976) de l'artiste Jules LISMONDE.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AR 18.04.1900, 18.04.1919.
CC 31.07.1899, 02.06.1914.
ACEtt./TP 8173 (1898), 2539 (1907), no d'ordre 172 (1935), TP 346 (1935), 3574 (1937), no d'ordre 1139 (1949), 822 (1953).
Reg d'entrée 1390 (1962).
S. Urb. Plans 1906, 1926.

Ouvrages
MEIRE, R. J., Histoire d'Etterbeek, Musin, Bruxelles, 1981, p. 175.

Cartes / plans
Carte de la Forêt de Soignes par Ferraris, AGR, Cartes et plans manuscrits, no 716 (1768).