De la place de Ninove à la porte d’Anderlecht, partie des boulevards de la petite ceinture créée au XIXe siècle à l’emplacement de la deuxième enceinte urbaine selon le projet de l’ingénieur J.B. Vifquain à partir de 1819 (voir boulevard d’Anvers).

Faisant suite à l’aménagement du tronçon entre les portes de Hal et d’Anderlecht (actuel boulevard du Midi), travaux entamés en 1832-1833 et terminés en 1840. Enclavé dans le territoire d’Anderlecht, l’Abattoir de la Ville, ensemble de huit pavillons néoclassiques, en deux rangs parallèles, conçu par l’architecte communal A. Payen en 1835, entamé en 1836 et inauguré en 1841, donna son nom aux deux côtés de l’artère, dont la rive anderlechtoise, à l’ouest, prit en 1918, le nom du président R. Poincaré. Dans le prolongement jusqu’à la Petite Senne, les enclos de l’Abattoir occupaient la place de la voirie actuelle. La disparition de l’ensemble en 1926, remplacé par l’Institut des Arts et Métiers de la Ville (n° 50), ainsi que la déviation du Canal de Charleroi permirent la suppression de cet étranglement, la rectification du tracé de la Petite Senne et de la voirie.

L’artère plantée d’arbres dès l’origine, avec terre-plein central occupé jusqu’en 1860 par le fossé de ceinture fut bordée, dès 1830 près de la place de Ninove, entre 1840 et 1860 jusqu’à la porte d’Anderlecht, d’édifices combinant harmonieusement fonctions résidentielle et industrielle: habitation modeste à rue masquant ateliers et entrepôts à l’intérieur des îlots. De conception néoclassique, quelques-uns sont aujourd’hui banalisés et exhaussés, comme les nos 1A (1865), 3 à 6 (constructions groupées en 1836), 10-11 (1879), 12 à 14 (1847), 19-20, 24 (1862), 25 (1873), 34 (1890), 38 (1861), 42 et 45 (1863), 48; à noter, certaines séries ne présentant que deux niveaux. S’en démarquent des immeubles construits vers 1900, généralement à la place d’entrepôts antérieurs, comme le n° 15 (1904) et l’immeuble de rapport au no 46-47, transformation en style Art Déco (1928-1929, architecte Edm. Boveroulle) d’un édifice néoclassique de 1847.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AA vol. 29 (1832), rep. 121-122; vol. 32bis (1835), rep. 282-320.
AVB/TP 36705 (1865), 25596 (1836), 7050 (1879), 7036 (1847), 7046 (1862), 7048 (1873), 7051 (1890), 36728 (1861), 7045 (1863), 36712 (1904), 39426 (1928), 36736 (1847).