La rue Hubert Stiernet est une artère en forme de U débutant rue des Palais Outre-Ponts, parallèlement à la rue Arthur Cosyn, puis longeant le chemin de fer de la ligne Bruxelles-Gand pour retrouver la rue des Palais Outre-Ponts à hauteur de la rue du Timon.

Large de huit mètres, l’artère est percée en vertu de l’arrêté royal du 18.11.1862 et dénommée rue Saint-Georges. C’est entre 1914 et 1920 qu’elle est rebaptisée, en hommage à l’écrivain Hubert Stiernet (1863-1939), qui fut professeur de français à l'École moyenne de Laeken.

La rue est bâtie des années 1860 aux environs de 1900, de maisons modestes pour la plupart de style néoclassique, tels les nos1 à 21, parmi lesquels certains ont été conçus en ensemble (nos13 à 17 ou 19 et 21). Parmi les plus tardives se trouvent des habitations de style éclectique, à frises de briques en redents en allège et à l’entablement: les nos8 à 12 (1899), ainsi que les nos23, 25, 29, 35 et 39, certains surhaussés ultérieurement. Dans l’angle formé par la rue au sud se trouvent les anciennes Usines Félix Sax, spécialisées dans les appareils d’éclairage pour chemin de fer, qui s’étaient implantées à partir de 1881 en bordure de la voie ferrée sur une parcelle aboutissant rue des Palais Outre-Ponts no420 (voir nos53 et 59).

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/PP 2710 (1868).
AVB/TP 8 à 12: Laeken 5354 (1899).

Ouvrages
COSYN, A., Laeken Ancien & Moderne, Imprimerie scientifique Charles Bulens, Bruxelles, 1904, p. 139.
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, pp. 1077-1078.

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Saint-Georges (rue)», 1885, 1914.
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Hubert Stiernet (rue)», 1920.