Bordant le square du même nom, au nord, l’avenue Jean Palfyn est une artère sinueuse reliant l’avenue Houba de Strooper, à hauteur de l’avenue Stiénon, à l’avenue de l’Arbre Ballon, située dans son prolongement. Elle croise sur son parcours les avenues Albert Brachet, Thiriar et Maurice Dekeyser, située sur le territoire de Jette. La frontière communale coupant le dernier îlot en deux, les nos94 à 104 de l’avenue sont situés sur Jette.

Tout comme le square, l’avenue du Général de Ceuninck, qui forme son pendant nord, et leur prolongement, l’avenue de l’Arbre Ballon, l’avenue est déjà prévue par l’arrêté royal du 14.07.1906, en même temps que le percement de l’avenue Houba de Strooper. Les avenues Jean Palfyn et du Général de Ceuninck ne sont toutefois percées qu’en vertu de l’arrêté royal du 15.04.1931, en même temps que les voiries avoisinantes à l’ouest de l’avenue Houba, suivant un plan dressé en 1928 par l’ingénieur-architecte communal Pierre Gillet. L’avenue Palfyn fut baptisée par arrêté du Collège de la Ville de Bruxelles du 15.01.1935. À l’instar d’autres artères proches de l’hôpital Brugmann, la dénomination rend hommage à un médecin, Jean Palfyn (1650-1730), chirurgien qui perfectionna le forceps.

Dotée d’une zone de recul à usage de jardinets, l’avenue se bâtit essentiellement dans les années 1950 et 1960, de maisons de type bel-étage et d’immeubles à appartements modernistes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 20-24, cote 24, no8 (
15.01.1935).
AVB/PP 3426 (1906), 3503 (1931).

Ouvrages

VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 1090.