La rue de la Besace est une courte artère reliant la place des Gueux à la rue du Noyer. Elle est ouverte suivant le plan d'aménagement du quartier Nord-Est dessiné par l'architecte Gédéon Bordiau et approuvé par l'arrêté royal du 20.12.1875. La rue apparaît cependant encore en pointillés sur le plan de Bruxelles réalisé par l'Institut cartographique militaire en 1881.

Tout comme la plupart des artères du quartier, baptisées en lien avec l'histoire du jeune État belge ou celle, plus ancienne, des régions dans lesquelles il se situe, l'artère porte un nom historique. Adoptée par arrêtés du Collège de la Ville de Bruxelles des 14.04 et 15.05.1877, sa dénomination renvoie à la révolte des Gueux aux Pays-Bas espagnols, qui éclata sous le règne de Philippe II à partir de 1566. Tout comme sa parallèle, la rue de l'Écuelle, la rue est nommée d'après un insigne que portaient les révoltés.

L'artère est majoritairement bâtie de maisons de style éclectique, dessinées pour la plupart entre 1903 et 1907. Côté impair, le premier tiers de la rue est occupé par la parcelle d'une maison conçue en 1909 à front de la place des Gueux, clôturée par un mur (voir place des Gueux no 10). À l'angle de la rue du Noyer, au no 15-17, se dresse un immeuble à appartements dessiné en 1926. Le no 6 était à l'origine identique à une maison située sur l'angle opposé de l'îlot ; elles furent conçues en ensemble en 1905 (voir no 23 rue de l'Écuelle).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 15-17 rue de la Besace et 161 rue du Noyer : 36540 (1926).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, 1877, t. I, p. 316.
AVB/PP 953 (1875), 956-957 (1879).

Cartes / plans
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1881 (Bibliothèque royale de Belgique, Section Cartes et Plans).