Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaireLa rue du Chapeau relie la chaussée de Mons à la rue de la Clinique, croisant sur son parcours la rue Ruysdael.

L’artère s’inscrit dans le nouveau quartier résidentiel imaginé par l’inspecteur-voyer Victor Besme pour Cureghem, dont le projet fut accepté par le Conseil communal en séance du 09.11.1863. Comprise entre la chaussée de Mons au nord-ouest, la rue de l’Instruction (à créer) au sud-ouest et la nouvelle station du Midi au sud-est, la zone fit l’objet d’un projet définitif, dressé par Besme en décembre 1871 et janvier 1872, approuvé par le Conseil communal en séance du 21.03.1872 puis par l’arrêté royal du 01.05.1872. La mise en œuvre de ce plan géométrique, centré sur la rue de Fiennes et la place du Conseil, fut confiée à la Société immobilière de Cureghem, regroupant des propriétaires de terrains de la zone, qui s’engagea à réaliser les travaux de percement, égouts et pavage endéans les cinq ans.

La rue fut baptisée en référence à la Manufacture de Chapeaux de Jules Vimenet, jadis implantée à l’angle de la chaussée de Mons et de la rue Raphaël, qui exportait jusqu’en Amérique.

Large de douze mètres, l’artère se bâtit à partir de 1875 et jusque dans les années 1900 de maisons parfois conçues en ensemble, de style néoclassique pour les premières, éclectique pour celles érigées au tournant du siècle. La plupart d’entre elles ont été dotées d’un bâtiment arrière, atelier ou magasin. Pointons, aux nos41 et 43, des maisons de 1906 à rez-de-chaussée commercial.

Une large part de l’îlot côté pair a été démolie vers 1990, au profit d’immeubles à appartements. À cet endroit, sur une parcelle aboutissant rue Jorez, se trouvait une école communale pour filles et garçons conçue en 1874 par l’architecte Victor Besme. De ce même côté, à l’angle de la rue de la Clinique, fut implantée une synagogue en 1926 (voir no 40), à l’emplacement de magasins des menuiseries Damman et Washer, dont l’habitation du directeur se situait sur l’angle opposé (voir rue de la Clinique no 71). L’entreprise s’étendait également sur la partie sud de l’îlot voisin, rue Jorez, aujourd’hui transformée en square.

Sources

Archives
ACA/Urb. Registre des rues.
ACA/Urb. 41, 43: 11039 (12.10.1906).
AGR, T148, Gouvernement provincial de Brabant, Plans du Service technique des Bâtiments, inv. nos 4734-4738 (1874-1879).


Ouvrages

Anderlecht, ses écoles, ses institutions complémentaires de l’école, ses œuvres protectrices de l’enfance, Impr. J. De Vroegh, Anderlecht, 1922, pp. 6, 8.
VAN AUDENHOVE, J., Anderlecht au fil des siècles, Anderlechtensia-C.A.F.H.A, 1996, pp. 193-194.
VAN AUDENHOVE, J., Les rues d’Anderlecht, Commémoration du vingtième anniversaire de la fondation d’Anderlechtensia, C.A.F.H.A, 1995, p. 68.
VAN DEN BERGHE, G., Anderlecht door de eeuwen heen, Geschied- en Oudheidkundige kring van Westbrabant, Bruxelles, 1938, pp. 206-207.

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Chapeau (rue du)», 1878.
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Jorez (rue)», 1880.

Cartes / plans
BESME, V., Plan d’ensemble du Quartier de Cureghem, 01.12.1871 et 30.01.1872.
ROSSCHAERT, J., Projet d’un nouveau quartier à Cureghem avec bassin pour bains publics, 01.05.1877.
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1881.
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1893.