À cheval sur la frontière entre Etterbeek et Woluwe-Saint-Lambert, cette artère, à deux tronçons, relie l'av. de Tervueren au bd Brand Whitlock.

Elle fait partie, à l'origine, du Bes(s)emstraet, chemin qui prolonge la ch. Saint-Pierre (Zeeverstraet) jusqu'à Woluwe-Saint-Pierre.

Son alignement act. est décrété par AR le 06.05.1899, après le percement de l'av. de Tervueren. Seule une partie de son côté pair est sur le territoire d'Etterbeek.

Le ler tronçon est entièrement occupé par la façade latérale d'un immeuble à appartements de l'av. de Tervueren (No 114).
Le 2e tronçon présente un ensemble de constructions traditionnelles du déb. du XXe s., de deux ou trois niveaux et généralement deux travées sous bâtière, aux façades en briques de différentes couleurs (No 12, 1904, profil de la lucarne-pignon d'inspiration Art nouveau ; no 14, 1906, arch. DE SELLIERS DE MORANVILLE, arcature aveugle sous la corniche, lucarne percée dans un petit pignon à gradins, auvent de style Art nouveau ; no 26, 1903 ; no 28, 1904, travée principale inscrite entre deux pilastres colossaux reliés sous la corniche par un arc surbaissé, balcons sur consoles ouvragées, fenêtre en dessus de porte cintrée dans un encadrement sculpté ; nos 30-32, 1906).
La rue compte un ensemble de maisons bâties selon un schéma symétrique (nos 4 et 6, 1907, arch. Arthur FRANÇOIS).
Une seule maison, à r.d.ch. commercial, présente une façade enduite d'inspiration néoclassique (no 22-24, 1904, arch. TIMMERMANS). Plusieurs habitations ont été démolies pour faire place à des immeubles à appartements modernes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives

AR 06.06.1867.
ACEtt/TP 15910 (1903), 16079, 16216, 16359 (1904), 730, 1455 (1906), 1539 (1907).