Elle relie la rue au Bois à l'avenue de l'Aéroplane en formant un coude. Elle est le résultat d'un lotissement dessiné par le géomètre-urbaniste Franz Pettiaux en 1954.

Son nom fait référence à l'aviation, au même titre que d'autres rues voisines, bâties non loin de l'emplacement de l'ancien champ de courses de Stockel, où se tenaient les meetings d'aviation jusqu'en 1957.

Peu densément bâtie, la rue présente un caractère résidentiel. Les constructions, alignées derrière une zone de recul, se sont principalement élevées dans les années 1950-1960. Les dernières parcelles encore vides ont été investies dans les années 1980.

À l'exception de trois petits immeubles à appartements, les habitations sont unifamiliales et mitoyennes, groupées par séries de trois ou quatre; le type bel étage est le plus répandu. Par leur gabarit analogue et leurs matériaux, dominés par la tuile et la brique apparente ou enduite, parfois associée aux moellons, elles confèrent une grande homogénéité à la rue.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/Urb. alignements 27 Montgolfier.