Ouverte en 2000, la rue Louis Scutenaire relie les avenues Charbo et Félix Marchal.

Sa dénomination rend hommage à un écrivain surréaliste bruxellois, né à Ollignies en 1905 et décédé en 1987 à Schaerbeek, où il habitait depuis 1924.

Comme la rue Marcel Mariën, cette artère traverse l'îlot autrefois occupé par la caserne Prince Baudouin, dont les bâtiments furent démolis en 1996, à l'exception de l'édifice principal, à front de la place Dailly (voir no4-4a-5-5a-6), ainsi que de deux annexes (voir avenue Félix Marchal no1). C'est la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB), propriétaire des lieux, qui fut l'instigatrice du percement des deux rues. Sur les 30 parcelles créées, quatre furent réservées à du logement social et firent l'objet d'un concours architectural en 2002. Trois d'entre elles se trouvent rue Scutenaire: les nos9-10 (bureau Pierre Blondel) et 13-14 (bureaux AC & T et Mario Garzaniti) conçus pour la SLRB, ainsi que le no1-2 (architectes Olivier Noterman et Nicolas Vanden Eeckoudt) pour le Fonds du Logement. Au nord-ouest, la rue est bordée par un jardin public oblong, aménagé par l'Institut bruxellois pour la Gestion de l'Environnement et inauguré le 02.07.2002. Il est doté de grilles en acier galvanisé dues au sculpteur-ferronnier Jean-Marie Mathot.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. Îlot 304.
Maison des Arts de Schaerbeek/fonds local.

Ouvrages
DEBOURSE, X., Schaerbeek. Parcours d'Artistes, Arobase Édition, Bruxelles, 2009, pp. 86-87.
SOCIÉTÉ DU LOGEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE, Rapport annuel 2008, Bruxelles, 2009, pp. 18-19.