La rue James Watt relie la rue François-Joseph Navez à la place Stephenson. La rue Vanderlinden aboutit en son milieu.

L'artère est située dans le quartier dit Saint-Félix, compris entre la rue du Pavillon, la rue François-Joseph Navez et la ligne de chemin de fer du Luxembourg. Ce quartier est créé à l'initiative de la société immobilière dite Participation Saint-Félix, propriétaire de la plupart des terrains situés à cet endroit. Après plusieurs projets, dont un de 1876 signé par le géomètre-expert Paul Dejaer, le plan définitif, dressé en 1880 par l'ingénieur communal Bouchez, est approuvé en séances du Collège communal des 18.01.1881 et 31.01.1882, puis par l'arrêté royal du 13.12.1883. Outre la création de la rue Watt, il comprend celles de la première moitié de la rue Stephenson, de la place Stephenson, ainsi que le prolongement des rues Vanderlinden et Van Schoor. La société se charge des travaux de remblai, d'égouts et de pavage des nouvelles artères, dont elle abandonne gratuitement l'assiette à la Commune. Les travaux de voirie du quartier sont terminés en 1884.

La dénomination de l'artère rend hommage à l'ingénieur britannique James Watt (Greenock, 1736 – Heathfield, 1819), qui apporta à la machine à vapeur des perfectionnements qui permirent son utilisation industrielle, et donna son nom en 1882 à l'unité de puissance électrique encore employée aujourd'hui.

La rue se construit entre 1886 et 1901. Modestes et souvent fort transformées aujourd'hui, ses maisons sont pour la plupart néoclassiques. Pointons toutefois le no13 (1893), de style éclectique.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 13: 147-13.
ACS/TP 147.
ACS/TP Infrastructure 216.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1881, pp. 24-27; 1882, pp. 203-206.

Ouvrages
DE SAEGHER, E., BARTHOLEYNS, É., Histoire populaire de Schaerbeek. Notice historique, descriptive et explicative sur la commune ses rues, monuments, institutions, curiosités, Schaerbeek, Henri Mommens imprimeur-éditeur, 1887, p. 70.