La place du Pavillon est formée par l'intersection des rues duPavillon, François-Joseph Navez, Van Oost, Fraikin, des Ailes, Quinaux et Gallait. Les numéros de police des immeubles qui la bordent dépendent de ces différentes artères.

Naturellement créée dans les années 1870 par la rencontre des rues Gallait, du Pavillon, Navez et Van Oost, la place voit son tracé modifié une première fois lors du percement de la rue Quinaux et du redressement de la rue des Ailes, dans le cadre de la création du quartier de l'hôtel de ville, dont le plan est ratifié par l'arrêté royal du 20.04.1882. Le tracé de la place est régularisé une seconde fois par l'établissement d'un ample pan coupé à l'angle de la rue des Ailes et de la rue Fraikin, ouverte au début des années 1880. Cette modification est réalisée en vertu de l'arrêté royal du 06.11.1893, suivi de celui du 28.10.1897, autorisant l'expropriation des immeubles situés à cet endroit.

Comme la rue du même nom, la place du Pavillon doit sa dénomination à la présence d'un « embarcadère royal » implanté à l'ouest de la voie de chemin de fer en provenance de la gare du Nord, à hauteur du coude formé par la rue du Pavillon. Cet édicule à usage de gare apparaît entre 1840 et 1858. Il est désigné comme « pavillon royal » sur les plans de 1876 et 1881, puis seulement comme « halte » sur celui de 1893. La construction disparaît au début du XXe siècle, et certainement avant 1935, époque de l'élargissement des voies de chemin de fer.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/TP Infrastructure 45.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1861, pp. 56-59 ; 1881, pp. 76-77 ; 1897, pp. 258, 496 ; 1898, p. 1695.

Cartes / plans
Atlas des chemins vicinaux de Schaerbeek, début des années 1840.
POPP, P. C., Atlas du Royaume de Belgique, plan parcellaire de la commune de Schaerbeek, ca. 1858.
Plan de la commune de Schaerbeek 1876, Institut Cartographique National.
Bruxelles et ses environs, Institut Cartographique Militaire, 1881.

Bruxelles et ses environs, Institut Cartographique Militaire, 1893.