L'avenue de la Topaze débute au croisement de la chaussée de Louvain et de l'avenue du Diamant pour aboutir au carrefour formé par les avenues Léon Mahillon, Milcamps et de l'Émeraude.

L'artère se situe dans le quartier dit de Linthout, dont le plan de voiries est dressé en 1903-1904 par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa et approuvé par l'arrêté royal du 24.06.1904 puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de la Vallée Josaphat et Monplaisir-Helmet. Comme plusieurs voiries du quartier, l'avenue porte le nom d'une pierre fine ou précieuse.

Dès l'achèvement des travaux de voirie en 1913, une première série d'habitations s'élève au début de l'avenue côté pair. Il s'agit de l'ensemble dû à un même auteur, constitué par les nos8-10 à 22 et 26. Le reste de l'artère est essentiellement bâti dans l'entre-deux-guerres, de maisons ou petits immeubles de rapport, dans un style éclectique parfois teinté de Beaux-Arts ou d'Art Déco. Seule sa seconde moitié côté pair, traversée par la ligne de chemin de fer Schaerbeek-Hal, est non-résidentielle: un garage s'y implante dans les années 1940; plusieurs fois modifié, il présente aujourd'hui son entrée principale chaussée de Louvain.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 8-10: 257-8; 12: 257-12; 18: 257-18; 20: 257-20; 22: 257-22; 26: 257-28.
ACS/TP Infrastructure 229.

Ouvrages
FISCHER, F., Notice sur les grands travaux de Schaerbeek (Premier Congrès international et Exposition comparée des Villes), Bruxelles, Imprimerie Ferdinand Denis, 1913, p. 13 in: Bulletin communal de Schaerbeek, 1913, p. 438.

Cartes / plans
HOUSSA, O., Plan no2. Commune de Schaerbeek. Quartier de Linthout. Projet d'avenues et rues nouvelles, 26.09.1904 (ACS/TP).