Typologie(s)

immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial
ascenseur historique

Intervenant(s)

J. VERMEERSCHarchitecte1928

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)
  • Inventaire des ascenseurs historiques (Homegrade - DPC)

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 21956
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue des Azalées et bordant le chemin de fer de ceinture, immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., à rez-de-chaussée commercial, architecte J. Vermeersch, 1928.

Immeuble à trois façades en briques rouges rehaussées de pierre blanche. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de cinq niveaux sous pseudo-mansarde et toit plat, comptant quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers le chemin de fer, trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue des Azalées, trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle et deux autres vers l'avenue Deschanel. Certaines travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'un niveau supplémentaire: une vers le chemin de fer, traitée en avant-corps de plan trapézoïdal, celles formant l'angle, en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. aux étages, et une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers chaque avenue, marquée par un oriel de plan trapézoïdal sous terrasse. Trois commerces prévus, un sur l'angle et un vers chaque artère. Vers l'avenue des Azalées, entrée des appartements flanquée de la fenêtre à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de la conciergerie; trumeauPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. sculpté d'un hibou. Saillies, encadrements et allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en briques à redents; parapetsUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. à claire-voieUn élément est dit à claire-voie lorsqu’il est ajouré de petites ouvertures décoratives.. Côté avenue Deschanel, tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. en pierre commémorant Paul Deschanel. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée, à l'exception de la porte des appartements, à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés.

Au n°8, ascenseur d'origine en gaine ouverte, installé par la firme bruxelloise Excello.
Le long du chemin de fer, jardinet clos d'une grille tubulaire.

Sources

Archives
ACS/Urb. 208-2-4-6-8-10.

Arbres remarquables à proximité