Typologie(s)

immeuble de bureaux

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10533
voir plus

Description

Immeuble de bureaux d'après des plans de 1960 par l'arch. Ch. VERHELLE, comptant huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et huit niveaux, le dern. en retrait s'alignant sur l'immeuble des Provinces réunies.

Ensemble s'étendant sur les hôtels de maître portant les nos 5, 8 et 9 de l'av. des Arts, et 20 à 28 r. de la Charité, élevé en phases successives et résultant des aménagements d'un hôtel de tradition néoclassique construit en 1844 et présentant quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et quatre niveaux.

En 1922 un important projet dû à l'arch. R. FOUCART resta sans suite. Il envisageait essentiellement la réfection de la façade dans un esprit décoratif et des aménagements intérieurs.
Ce projet sera remplacé en 1929 par celui de l'arch. F. VAN MEULECOM, d'esprit Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. : redistribution des divisions et des espaces principalement au r.d.ch. et aux étages par l'ajout d'une corniche en pierre blanche et la transformation du dern. niveau en étage attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement., l'ensemble orné d'éléments décoratifs typiquement Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs..

Construction d'un immeuble à structure de béton en 1948 à l'intérieur de l'îlot par l'arch. Ch. VERHELLE ; en 1951, extension du bâtiment vers la dr. et construction d'un nouvel immeuble de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et quatre niveaux entraînant l'élimination des éléments décoratifs, l'uniformisation des façades, le placement d'un toit plat délimité par une balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. et le déplacement de l'entrée vers la dr.
Seconde vague de travaux en 1960 après la démolition des nos 26, 28, 30 r. de la Charité, de pair avec l'aménagement d'un parking à l'intérieur de l'îlot, concrétisé par la construction d'un bâtiment dont le plan suit la courbe de l'artère, comptant cinq niveaux plus un en retrait à l'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement., sous toit plat. Large façade conçue comme une grille, à ossature en béton armé et pierre bleue caractérisée par l'alternance des registresAlignement horizontal de baies sur un pignon. vitrés et allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en briquettesLes briquettes sont des plaques de terre cuite, de faible épaisseur, imitant des briques, appliquées sur une façade pré-existante. Elles ne sont pas, en principe, utilisées pour des constructions neuves, mais plutôt pour des rénovations qui visent à donner l’aspect d’une maçonnerie de briques de parement à une façade existante. jaunes ; étages rythmés par les pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. en béton d'une venue qui séparent les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade..

En 1968, construction d'une aile de sept travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à l'emplacement des nos 22 et 24 r. de la Charité dans un esprit de continuité et exhaussement de quatre niveaux av. des Arts, le dern. en retrait suivant l'alignement de l'immeuble des Provinces réunies.

Sources

Archives

ACSJ/Urb./TP 9451 (1922), 10986 (1929), 14199 (1948), 14576 (1951), 14805 (1953).

Arbres remarquables à proximité