Située à la frontière de Saint-Gilles et d'Ixelles, la rue Africaine relie la chaussée de Waterloo à la rue de l'Amazone, à hauteur du parvis de la Trinité.

Son tracé rectiligne, à l'emplacement du chemin vicinal no 24, est approuvé après délibération du Conseil communal d'Ixelles par l'arrêté royal du 22.09.1888. La rue Africaine est ainsi baptisée en souvenir « de la grande œuvre coloniale» entreprise par le roi Léopold II.

Du côté pair de la rue, seule une toute petite partie de l'angle formé avec la chaussée de Waterloo se trouve sur la commune d'Ixelles (no 2-2a-2b). À cet endroit, à l'angle avec les chaussées de Charleroi no 258-258a et de Waterloo no 406-408, est édifié un ensemble de trois immeubles de style Art nouveau géométrique, sur les plans de l'architecte Benjamin De Lestré-De Fabribeckers en 1907 (voir inventaire de Saint-Gilles, chaussée de Charleroi).

Du côté impair, seul le tronçon compris entre la chaussée de Waterloo et la rue Américaine est situé sur le territoire d'Ixelles. L'aspect de ce tronçon est déparé par un complexe d'immeubles à appartements et un commerce (architecte David De Wever et associés, 2003) résultant des transformations d'une partie des bâtiments appartenant à l'ancien couvent du Sacré-Cœur.

Couvent du Sacré-Cœur, façades vers la chaussée de Waterloo, s.d. (Collection de Dexia Banque).

Le reste de l'îlot formé par les rues Américaine (no 37) et du Tabellion (no 33-33a) est occupé par le Centre scolaire Ma Campagne ou ancienne École du Sacré-Cœur et leurs dépendances. On y dispense un enseignement maternel, primaire et secondaire.

Anciennement, la communauté des Dames du Sacré-Cœur possédait tout le terrain compris entre les rues Africaine, Américaine, du Tabellion et la chaussée de Waterloo. L'îlot fut bâti en plusieurs phases et se composait de différentes parties dont le couvent des Dames du Sacré-Cœur (de 1892 selon les archives cadastrales) situé à front de la chaussée de Waterloo et une chapelle. La communauté religieuse disposait également de « classes supérieures pour jeunes filles, d'un pensionnat, d'un externat et d'une école primaire », annexées au couvent, aujourd'hui démolis.

Le couvent (actuellement chaussée de Waterloo no 412), de style éclectique, est composé de trois ailes disposées en U, enserrant une cour ouverte sur la chaussée de Waterloo. Il fut profondément rénové entre 1994 et 2003, par les architectes de l'Atelier d'Architecture Alta, P. Barras, M. Pizzuti et A. Vertomme ; la chapelle et l'ancienne cure furent démolies lors de ces travaux.

Dans les années 1930, les bâtiments du couvent devenus trop petits, on construit une nouvelle école primaire à l'extrémité opposée de ceux-ci : l'École du Sacré-Cœur (architecte Paul Dhaeyer, 1936). Elle est bâtie en continu à front des rues du Tabellion (no 33), rue Américaine (no 37) et rue Africaine selon un plan en U. L'entrée du bâtiment rue du Tabellion est imposée par le programme.

L'école est de style moderniste et marquée par des ornements géométrisants et des jeux de matériaux.

En 1958, l'architecte P. Dhaeyer construit une nouvelle aile à côté du bâtiment existant, au milieu de la rue du Tabellion (entre les nos 33 et 35). Elle relie l'école au couvent. Cette aile fut démolie en 2001 pour la construction d'un immeuble à appartements, actuellement au no 35 rue du Tabellion (Atelier Art Urbain, 2001-2004).

Rue du Tabellion 33, à l’angle de la rue Américaine (<i>Bâtir, 61, décembre 1937, p. 1523).

Prolongeant le plan en U de l'école, des bâtiments annexes furent ajoutés de chaque côtés, soit rue Africaine no 3 : en 1988, démolition et transformations de certains bâtiments de l'école pour la construction d'un nouveau bâtiment annexe (architecte Luc Helbig) ; et rue du Tabellion no 33a : en 1998, destruction de la tour de la chapelle de l'école du Sacré-Coeur pour la construction d'un nouveau bâtiment annexe par le Bureau d'Architecture Émile Verhaegen. Il fut inauguré le 15.11.2003.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 284.
ACI/Urb. 3 : 6-3 ; 284-33, 284-33a, 284-35, 6-3, 315-412.
ACSG/Urb. : 178 (1936).ACB, Ixelles, 7e division, section B, MC 207, 1892-89, 1894-119.

Ouvrages
GUERIN, T., GRYSEEL, A., Ixelles en cartes postales anciennes – Elsene in oude prentkaarten, Bibliothèque Européenne – Europese Bibliotheek, Zaltbommel, 1972.

Périodiques
DELETANG, M., « Les nouvelles écoles des Dames du Sacré-Coeur. Architecte : Paul Dhaeyer », Bâtir, 61, 1937, pp. 1523-1525.