Square formé par le croisement des rues Franz Merjay, Émile Bouilliot et François Stroobant, baptisé en 1938 en souvenir de Léon Jacquet (1894-1916), ancien résistant de la Première Guerre mondiale.

La création du square s'inscrit dans le contexte de l'aménagement du quartier Berkendael, vaste zone triangulaire comprise entre la chaussée de Waterloo, l'avenue Brugmann et l'avenue Molière. Son tracé fut en effet défini par le Plan général d'alignement et d'expropriation par zones du quartier Berkendael (géomètre César Boon), fixé par l'arrêté royal du 12.07.1902 et légèrement modifié par les arrêtés royaux des 02.05.1904 et 31.05.1904.

Un petit jardinet arboré est aménagé au centre du square ; il est agrémenté, depuis 1927, d'une sculpture en bronze intitulée Le Destin et signée par Henri Boncquet (1868-1908).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925) ; ACI/TP Convention Berkendael (plan dressé par le géomètre expert C. Boon, Ixelles, 20 septembre 1898).

Ouvrages
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 159-172.
DEROM, P., Les sculptures de Bruxelles. Catalogue raisonné, Patrick Derom Gallery, Bruxelles, 2002, p. 92.

Périodiques
« Répertoire des voies publiques d'Ixelles en 1991 », Mémoire d'Ixelles, 46-47, 1992, p. 35.