Partagée entre les territoires de Bruxelles et d'Ixelles, la rue du Châtelain, rectiligne, débute perpendiculairement à l'avenue Louise pour aboutir place du Châtelain. Les nos 1 à 17 et 2 à 8b, composant le tronçon situé entre l'avenue Louise et l'angle formé par les rues de Livourne et Washington, se situent sur le territoire de Bruxelles. Le no 19 se situe partiellement sur Bruxelles et sur Ixelles.

La rue du Châtelain est tracée selon le plan de l'inspecteur-voyer Victor Besme et l'arrêté royal du 20.02.1864 qui fixe le plan général d'alignement pour l'ouverture de rues et places sur le territoire compris entre l'avenue du Bois de La Cambre et les chaussées de Waterloo et de Charleroi, soit le quartier dit Tenbosch.

En séance du Conseil communal de Bruxelles du 30.10.1871, la rue reçoit le nom de rue du Châtelain qui rappelle, tout comme les rues du Bailli, de l'Amazone, du Page, Prévôt, Tabellion et du Magistrat, qu'une partie d'Ixelles formait anciennement une châtellenie (terres placées sous la juridiction d'un seigneur châtelain).

Sur le territoire bruxellois, les premières constructions sont érigées majoritairement entre 1871 et 1879, cette première phase d'édification perdurant cependant jusqu'en 1904. La rue était essentiellement constituée de maisons bourgeoises de composition symétrique et de style néoclassique ou éclectique. Aux angles de l'avenue Louise, des hôtels particuliers, aujourd'hui démolis, développaient leurs dépendances rue du Châtelain. Du côté pair, un hôtel particulier par l'architecte Félix Kufferath en 1871. Du côté impair, un hôtel particulier par l'architecte Albert Dumont en 1875. À l'angle des rues de Livourne et du Châtelain, l'architecte-décorateur Alban Chambon avait installé ses bureaux, ateliers et magasins vers 1885. Il acquiert de ce fait un atelier déjà existant (1875), qu'il agrandit dès 1888 et transforme de nombreuses fois (1891, 1906, 1908, 1909). L'élévation actuelle du no 158-160 rue de Livourne découle des importantes modifications apportées par Alfred Chambon, le fils d'Alban, de 1935 à 1959, pour unifier par une seule façade ce qui correspondait à trois bâtiments distincts, partiellement conservés et datés respectivement de 1875, de 1908 et de 1888. Rue du Châtelain, les nos 19 et 17 ont fait place à un immeuble à appartements (architecte Jean-Florian Collin, 1931) et un vaste complexe hôtelier (1993). Ces reconstructions sont à l'image de ce qu'a connu l'entièreté de ce tronçon de la rue, des immeubles de bureaux (nos 1 de 1974, 2-4 de 1963), à appartements et hôtels (nos 6-6a-6b-8-8a-8b de 1959) ayant entièrement remodelé le gabarit de la rue.

La rue du Châtelain est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP : 14489 (1871), 89443 (1974) ; 2-4 : 14448 (1875), 81481 (1963) ; 6-6a-6b-8-8a-8b : 78283 (1959) ; 17 : 8889 (1904), 94576 (1990), 94577 (1990), 105744 (1993) ; 19 : 8881 (1888), 41282 (1931) ; 158-160 : 13816 (1875), 13815 (1879, 1885), 13816 (1885), 13819 (1891-1906), 13818 (1906, 1908), 3978 (1908, 1909), 45030 (1935), 44717 (1936), 59916 (1941-1960), 67786 (1959).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, 1871 ; ACI/TP Historique des rues (1925).

Ouvrages
Duquenne, X., L'avenue Louise à Bruxelles, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 2007.