Cette voirie relie la chaussée de Boitsfort à l'avenue du Bois de la Cambre. Ses derniers numéros se situent sur le territoire de Watermael-Boitsfort (25 à 75). La rue du Relais y aboutit.

Tout comme les rues du Relais et Louis Ernotte, la rue des Merisiers est à l'origine un tronçon de l'ancien chemin vicinal n°1, appelé rue de la Charrette. Au fil du temps, cette ancienne voie a perdu sa continuité, notamment par la création de nouvelles voies venant l'interrompre et la construction de la ligne de chemin de fer Schaerbeek-Hal en 1930. La rue des Merisiers suivait à l'origine le tracé de la frontière communale jusqu'à l'actuelle rue Ernotte. La construction du chemin de fer imposa sa déviation le long de celui-ci, qu'elle traversait ensuite par un passage à niveau rejoignant la rue Ernotte. Le toponyme rue des Merisiers est attribué vers 1940 à la petite section précédent le passage à niveau et à sa prolongation sur le territoire de Watermael-Boitsfort. En 1975, la rue est élargie et prolongée jusqu'à la chaussée de Boitsfort. Le passage à niveau n'existe plus aujourd'hui: il a été remplacé par une passerelle piétonne.

Son nom lui a été attribué en fonction des rues de Watermael-Boistfort voisines, portant des noms d'arbres et de végétaux.

La portion ixelloise de la rue des Merisiers abrite deux écoles. La première est l'Institut Saint-Adrien-Val-Duchesse (n°24-24a), qui comporte également des bâtiments à front du Schoolgat (n°5). Fondé en 1897, l'établissement ne conserve plus aucun des bâtiments construits à cette époque: les installations actuelles datent des années 1930 et 1960. La seconde est le collège Saint-Vincent Saint-François (n°7), situé autrefois au n°40 de la chaussée de Boitsfort construit en 1909 à cet effet (ancien Institut de l'Enfant-Jésus). Quelques maisons ont été construites à la fin des années 1980 et début des années 1990.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Ouvrages
BOVY, Ph., Boondael (1), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2003 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 10).
DOSOGNE, D., Formation et évolution de deux quartiers résidentiels du Sud-est de Bruxelles: le quartier du Solbosch et le quartier de Boondael, mémoire de fin de licence spéciale en Urbanisme et Aménagement du territoire, ULB, 1994.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 135-137.