Sise en grande partie sur le territoire d'Ixelles, la rue de l'Arbre Bénit ne compte que deux maisons sur le territoire de Bruxelles (nos 133, 135). Cette artère relie la chaussée d'Ixelles au carrefour formé par les rues de la Croix, de la Vanne, du Beau Site et de la Longue Haie.

La rue est tracée suivant l'arrêté royal du 31.08.1843. La dénomination de la rue, arrêtée par le Conseil communal de Bruxelles du 03.05.1864, se réfère sans doute au vieux tilleul – on l'estime centenaire en 1869 – qui se trouvait au carrefour formé par les rues de la Vanne, de la Croix, du Beau Site et de l'Arbre Bénit, sur un terrain cédé à la Ville pour l'élargissement de la rue de la Vanne. Il est abattu en 1869, pour cause de sécurité. Par ailleurs, l'ancienne rue de l'Arbre Bénit se prolongeait au delà de l'avenue Louise, jusqu'à l'angle des rues Defacqz et Veydt, où se trouvait un autre tilleul aux vertus curatives, également dénommé « arbre bénit ». Il est coupé en 1870.

Par ailleurs, la rue de l'Arbre Bénit est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes.

Les deux habitations situées sur le territoire de Bruxelles faisaient à l'origine partie d'un ensemble de dix maisons d'inspiration néoclassique, conçu en 1872 à l'angle de la rue de la Longue Haie. Le no 133 a été briqueté postérieurement. Le no 135 a perdu une petite partie de son élévation (un pan coupé) lors de la construction de l'hôtel (no 76 rue de la Longue Haie, 1974) rompant l'ensemble.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 26850, 26852, 26864 ; 133 à 135 : 13936 (1872) ; 76 rue de la Longue Haie : 89276 (1974).
AVB/PP 1540 (1858), 1360 (1864).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, 1864.
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 21.

Ouvrages
DUQUENNE, X., Le bois de la Cambre, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 1989, p. 7.