Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1850-1900

Styles

Éclectisme
Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2007-2009

id

Urban : 19031
voir plus

Description

Hôtel de maître d'inspiration néoclassique, seconde moitié du XIXe siècle.

Apposée au n°15, plaque commémorative en marbre «Ici demeura et mourut le Comte Woeste Ministre d'état 1837-1922». Avocat et homme politique belge, Charles Woeste (1837-1922) joua un rôle important dans la fondation du parti catholique belge en participant au congrès de Malines (1863-1864).

Façade actuellement cimentée, à l'origine de composition symétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition symétrique lorsqu’elle compte trois travées égales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux de hauteur dégressive. La travée axiale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré., agrandie à droite d'une large travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. par l'architecte J. Caluwaerts (1924).
Entrée cochère sous jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. du premier étage surlignées d'un entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne..
Travée annexée en 1924 de quatre niveaux, marquée d'un oriel dont la toiture sert de terrasse aux trois baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées du dernier étage.

Le n°17, de trois niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., également cimenté, est annexé à l'immeuble à une date indéterminée.

Écuries transformées en garage en 1925, lui-même modifié ultérieurement.

Sources

Archives
ACI/Urb. 236-13-15-17.

Arbres remarquables à proximité