La rue Eugène Cattoir est une courte artère prolongeant la rue de l'Été et reliant la rue du Printemps au boulevard Général Jacques.

Elle a été créée dans le cadre du Prolongement de la rue de l'Été jusqu'au boulevard Militaire (actuel boulevard Général Jacques) dessiné par l'inspecteur-voyer Victor Besme et approuvé par l'arrêté royal du 17.02.1896.

Elle rend hommage à Jacques Eugène Cattoir (Ixelles, 1821-1906), qui siégea au Conseil communal de 1880 à 1896. En outre, il se consacra à la protection des démunis par son action au sein du bureau de Bienfaisance et des hospices civils, ainsi que par sa contribution à la création de la crèche-école gardienne et de sociétés de secours mutuels.

La rue se bâtit de 1897 à 1914 de maisons bourgeoises de style éclectique (comme le n°8, 1900) dont la plupart ont subi de nombreuses modifications. La rue est particulièrement marquée par deux établissements très différents. Les nos14-16, 11 et 13 (reliés par un passage sous-terrain) sont occupés par les Établissements Mouchart et fils (voir ces numéros). La maison fut fondée en 1897 par Arthur Mouchart qui s'était spécialisé dans l'importation de crus et la fabrication de spiritueux. Autrefois installée rue Sans Souci, elle s'installe rue Eugène Cattoir dans les années 1930, dans des locaux plus anciens et destinés déjà à l'époque au commerce d'alcool (aux nos11 et 13: Bières, vins et spiritueux Émile Vandenperre, vers 1910; au n°14-16: Vins Félix Huygens, 1899). Le fils d'Arthur Mouchart, René, étendra ensuite l'activité de la maison familiale aux importations de vins fins en barriques qui vieilliront en caves et seront mis en bouteilles par la Maison. Depuis les années 1990, les vins arrivent embouteillés. Les énormes foudres de 22000 litres ne sont plus que décoratifs.

Un second bâtiment marque visuellement et urbanistiquement la rue: le Couvent des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus (voir n°18a-18b-18c) qui s'adjoint d'une petite chapelle et d'un centre de formation pour jeunes prêtres. Un grand jardin se développe à l'arrière, le long de la rue du Printemps.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 122.
ACI/Urb. 8: 122-8.

Ouvrages
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier de la Petite Suisse, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 1998 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 2).
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.121-123.

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 28, 1987, pp.18-21.