Partagée entre les territoires communaux d'Ixelles et de Bruxelles, la rue Dautzenberg relie la rue Lesbroussart à l'avenue Louise, en rencontrant la rue Lens. Sur Bruxelles, cette artère ne comporte que quelques maisons : du côté pair, les nos 68 à 84. Sur son côté impair, le no 63-65, un vaste immeuble postmoderne (Bureau d'architecture Henri Montois), du début des années 1990, faisant l'angle avec l'avenue Louise, remplace des constructions anciennes.

Entre les rues Dautzenberg et Gachard se trouvait le château de l'Ermitage et son domaine, dont l'origine remonte au XIVe siècle. Le manoir fut racheté par le promoteur de l'avenue Louise en 1847, Jean-Philippe De Joncker. Ce sont les héritiers De Joncker qui établirent eux-mêmes l'assiette de la rue. Le raccord de cette voirie avec la rue Lens et l'avenue Louise fait ensuite l'objet d'un plan le 23.04.1870, sur base de plans plus anciens, tous dessinés par l'inspecteur-voyer des faubourgs de Bruxelles Victor Besme, ratifié ensuite par l'arrêté royal du 23.01.1886.

La rue Dautzenberg est d'abord appelée rue Van Elewyck, nom que porte encore actuellement son prolongement au-delà de la rue Lesbroussart. Le nom actuel de la rue, décrété suite à la séance du Conseil communal de Bruxelles du 17.07.1889, honore la mémoire de Johan Michiel Dautzenberg, poète et militant flamand (1808 - Ixelles, 1869) et de son fils Philippe (1849-1935), chef d'entreprise.

La majorité des constructions originelles – des maisons bourgeoises – sortent de terre entre 1888 et 1901, et sont pour la plupart le fait d'un promoteur particulièrement actif dans cette partie de l'avenue Louise et dans les rues Gachard et Dautzenberg, M. Letoret, en tandem avec l'architecte Albert Gérard (nos 70 à 82). Du côté pair, l'enfilade des maisons forme un bel ensemble de style éclectique, dominé par le vaste immeuble à appartements au no 244 avenue Louise (architecte Jacques Saintenoy, 1937).

Par ailleurs, la rue Dautzenberg est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 5497 (1870), 49774 (1936).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, 1889.
ACI/TP Historique des rues (1925), plan général (vers 1950).

Ouvrages
Duquenne, X., L'avenue Louise à Bruxelles, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 2007.
Guillaume, A., Meganck, M., Atlas du sous-sol archéologique de la Région de Bruxelles : Bruxelles-Quartier Louise, Région de Bruxelles-Capitale - Musées Royaux d'Art et d'Histoire, Bruxelles, sous presse, p. 7.

Périodiques
« 240 avenue Louise », Neuf/Nieuw, 156, 1992, pp. 58-59.
« 240 avenue Louise », Neuf/Nieuw, 157, 1992, p. 50.