Cette petite place triangulaire se situe au carrefour formé par la chaussée de Boondael avec les rues Élise et Maximilien.

La place fut créée en 1904 sur des terrains cédés par la famille Van Zeebroeck et sur proposition de l'échevin Henri Labarre (projet adopté en séance du Conseil communal du 28.10.1904), afin d'assurer un meilleur accès à l'école communale d'Ixelles n°12 alors en cours de construction (voir rue Élise n°100). Cette nouvelle place allait provoquer le déplacement, à son profit, du centre vif du quartier jusque-là situé rond-point de l'Étoile.

La grille d'entrée de l'école qui donnait autrefois sur la place est remplacée en 1960 par l'actuel Institut Technique René Cartigny, dont les façades ont été entièrement rénovées en 2006 (n°3-4).
En 1910, la place accueille également l'une des entrées secondaires de l'Exposition universelle, aménagée sur le plateau du Solbosch au bout de l'avenue Louise (voir dans les textes d'introduction: L'avenue Franklin Roosevelt et le quartier du Solbosch et Université libre de Bruxelles Le campus du Solbosch).

[i]Plan de l’Exposition universelle de 1910[/i] (Balcers, W., Jaumain, S. (dir.), [i]Bruxelles 1910. De l’exposition universelle à l’Université[/i], Racine, Dexia Banque, Bruxelles, 2010, p. 63).(Balcers, W., Jaumain, S. (dir.), [i]Bruxel.

Sa dénomination, qui lui a été donnée sur la proposition de la Ligue des intérêts du quartier de la Petite Suisse, était initialement dévolue au rond-point de l'Étoile (voir la notice de voirie de ce rond-point).

Le côté nord de la place est formé par l'un des tronçons de la chaussée de Boondael (pour le bâti, voir cette voirie). En face, le côté situé dans la prolongation de l'avenue Général Médecin Derache ne fut loti que dans les années 1950. C'est en effet de cette période que datent les immeubles à appartements comme la Résidence Petite Suisse de l'architecte Eddy Truillet (n°16-18, 1954), qui se distingue pour son fort impact urbanistique.

[i]L’adolescence[/i], sculpteur Jules Herbays, [i]ante[/i] 1909 (photo 2013).

Au centre de la place, un parterre accueille L'adolescence (ante 1909), sculpture en bronze réalisée par Jules Herbays (1866-1940) qui possédait un atelier avenue de la Couronne n°182 (voir à cette adresse).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP 251.
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/Urb. 3-4: 251-4; 16-18: 251-16-17-18.

Ouvrages
BALCERS, W., JAUMAIN, S., Bruxelles 1910. De l'exposition universelle à l'Université, Racine, Dexia Banque, Bruxelles, 2010.
DEROM, P. (dir.), Les sculptures de Bruxelles. Inventaire. Catalogue raisonné, Patrick Derom Gallery, Bruxelles, 2002, p. 95.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier de la Petite Suisse, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 1998 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 2), pp.20, 21.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Les statues ixelloises, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 1998 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 1), s.p.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, p.125.

Périodiques
HAINAUT, M., «Le quartier», Mémoire d'Ixelles, 4, 1981, s.p.
HAINAUT, M., «Vers l'aboutissement», Mémoire d'Ixelles, 4, 1981, s.p.