La chaussée de Waterloo est l'une des plus vieilles artères du pays, reliant, depuis la Porte de Hal, Bruxelles à la Wallonie (Namur et Charleroi). Seuls les nos 876 à 928 (numérotation chaotique et incomplète) sont annexés par Bruxelles. L'alignement de ce tronçon est défini par l'arrêté royal du 11.01.1870.

Longtemps dénommée Walsche Weg (la route wallonne), la chaussée est d'abord un chemin, mentionné dès 1399. Au cour du temps, son importance croît et son tracé génère une série de hameaux comme ceux de Vleurgat, Langeveld, Den Hudt (ou Vert Chasseur) et Diesdelle (Vivier d'Oie). Son pavage entre Vleurgat et Diesdelle remonte à 1584. Une toute petite partie de la chaussée est annexée par Bruxelles en 1864, lors de l'incorporation du bois de La Cambre et du hameau de Vert Chasseur au territoire de la Ville. Pour en savoir plus sur l'histoire de ce quartier, voir champ du Vert Chasseur.

Le caractère mixte qui caractérise toute la chaussée ne fait pas exception ici. Sur le tronçon bruxellois prennent place des maisons mitoyennes, des commerces et d'anciennes maisons de campagne, comme le no 928, de style Art Déco (architecte Édouard Antoine, 1924-1925) ou le no 916 (voir ce no), en fort retrait par rapport à l'alignement. Plusieurs maisons relèvent du néoclassicisme : le no 920 (1893), modifié en 1911-1912 et le no 922, sous toiture à croupe et conservant une belle porte ancienne à jour d'imposte garni de petits-bois, à situer dans le troisième quart du XIXe siècle. Concernant les commerces et les lieux de restauration, au no 964, à cheval entre Bruxelles et Uccle et à l'emplacement actuel de la station service, se trouvait, au début du XXe siècle, le café-restaurant-pension de famille le Vert Chasseur, à mettre en relation avec le développement du bois de La Cambre. Le no 892-915, actuellement un magasin de motocyclette, était à l'origine un show-room pour bateau. Ces deux hangars ont été construits en 1961 et 1970  et dotés d'un bassin pour présenter les modèles.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 892-914 : 72788 (1960), 81669 (1970) ; 920 : 24841 (1893), 1391 (1911-1912) ; 928 : 29425 (1924-1925).

Ouvrages
BARTIER-DRAPIER, S., GILISSEN, J., GILISSEN-VALSCHAERTS, S., et al., Une commune de l'agglomération bruxelloise. Uccle. Géographie. Histoire du Moyen Age et des Temps modernes, Université libre de Bruxelles, Éditions de l'Institut de sociologie Solvay, Bruxelles, 1958, pp. 59, 183-184.
CROCKAERT, H., Évolution territoriale d'Uccle. Esquisse historique, folklorique et archéologique, Administration communale d'Uccle, Bruxelles, 1958, pp. 35-38.
GILISSEN-VALSCHAERTS, S., HANOTIAU-VENKEN, E., MARTIN, L., et al., Une commune de l'agglomération bruxelloise. Uccle. Géographie humaine. Histoire contemporaine. Enquête sociographique. Etude socio-biométrique, Université libre de Bruxelles, Éditions de l'Institut de sociologie Solvay, Bruxelles, 1962.
MOUTURY, S., CORDEIRO, P., HEYMANS, V., Les quartiers Franklin Roosevelt et Vert Chasseur, Cellule du Patrimoine historique, Ville de Bruxelles, Bruxelles, 1998, s.p.
WAUTERS, A., Histoire des environs de Bruxelles, ou description historique des localités qui formaient autrefois l'ammanie de cette ville [1855], livre dixième, t. I, éd. Culture et Civilisation, Bruxelles, 1973. p. 233.