Typologie(s)

immeuble à appartements
immeuble de bureaux

Intervenant(s)

BUREAU SRZbureau d'architectes1972

Styles

architecture contemporaine

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Inventaire du patrimoine contemporain (Urbat - 1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2011-2013

id

Urban : 21525
voir plus

Description

Immeuble à appartements de luxe et de bureaux consacrés aux professions libérales, bureau d'architectes SRZ (Marc Van der Stricht, André Van Ryn et Isidore Zielonka), 1972.

Élévation de six niveaux, le dernier en léger retrait; toiture à versants à laquelle s'adosse, en façade arrière, un penthouse. Façade en briques de teinte gris-rose, à la volumétrie particulièrement marquée, animée par la distribution d'éléments en saillie ou en retrait, de formes et de dimensions variées: balcons, bow-windowsDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux., oriels, autant de motifs architecturaux retrouvés sur les façades des maisons du début du XXe siècle de l'avenue. Fenêtres également de formes et de dimensions variées (rectangulaires, en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade., à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintre) reflétant la distribution diversifiée des espaces intérieurs. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en aluminium posés à fleur de maçonnerie ou châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d'angle aux divisions originales.

Intérieur
Ossature et dalles en béton armé. Plan libre, organisé autour d'un noyau central de circulation verticale. Dix appartements, particularisés par l'usage de parois obliques, de pans coupésPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment., d'entrées désaxées.

Façade grevée d'une servitude non-aedificandi en partie aménagée en jardinet participant à la conception paysagère du quartier.

Sources

Archives
ACI/Urb. 227-15.

Ouvrages
50 ans d'architecture à Bruxelles, Centre d'Étude de Recherche et d'Action en Architecture Bruxelles, 1989.
ARON, J., BURNIAT, P., et al., Inventaire du patrimoine contemporain de la région de Bruxelles, Bruxelles, 1994, fiche 99.
ARON, J., BURNIAT, P., PUTTEMANS, P., Le guide de l'architecture moderne à Bruxelles, Les Éditions de l'Octogone, Bruxelles, 1996, p. 126.
LAMBOTTE-VERDICQ, G., Contribution à une anthologie de l'espace bâti bruxellois de Léopold II à nos jours, Agglomération de Bruxelles, Louis Musin éd., Bruxelles, 1978.

Périodiques
Bulletin d'information des Archives d'Architecture Moderne, 2, AAM, 1975, p. 12.
LENAIN, P., «Isidore, Marc, André et les autres… des idées en liberté», Bulletin d'information des Archives d'Architecture Moderne, 10, AAM, 1977, pp. 54-55.
«La Cambre a 60 ans», Les cahiers de La Cambre. Architecte, 4, Bruxelles, 1987, pp. 219-219.